Participez aux débats sur l'énergie de demain

Auteur
Ingénieur en Physique diplômé de l'INPG Grenoble 1976. En 2006, il a fondé en MIDI PYRENEES le CLUSTER BATIMENT ECONOME®, une Association Loi de 1901, dont le siège est à BLAGNAC,...

Climat : un appel à 6 milliards d'humains pour sauver la planète


mardi 05 mai 2009

On cherche comment limiter les émissions de CO2, comment le stocker. On ne cherche pas assez comment transformer ou utiliser le CO2.


Le CO2 est aujourd'hui le gaz à effet de serre le plus dangereux pour le devenir de l'humanité sur la Planète.
Pour le combattre trois voies sont évoquées :

1 Limiter les émissions : cela semble irréalisable dans les délais compatibles, en raison des rivalités entre pays, de l'appât du gain, des visions à court terme de bien des décideurs et maintenant de la dépression économique où chacun va vivre pour soi ! Dès que la reprise pointera son nez, reprise par la consommation d'énergie, alors le taux de CO² ne fera que croître.

2 Le stocker : est-ce un vrai choix ? Quid des stockages défaillants? La rentabilité économique paraît douteuse.

3 Trouver des utilisations nouvelles du CO2 ou des procédés pour le transformer.
Cette troisième voie est trop peu explorée. Les recherches sont portées par des élites, des ingénieurs trop peu nombreux à consacrer du temps au sujet Ils sont accaparés par dautres tâches, et la relance du nucléaire sera sans doute un frein à cette recherche. Nous ne sommes pas suffisamment créatifs pour imaginer, inventer des solutions. Ce CO2, nous devons pouvoir "en faire autre chose"... Jamais l'humanité n'a vécu un tel challenge pour sa survie. C'est pourquoi le débat d'idées doit se situer au niveau de l'humanité tout entière avec la plus large des communications.

Ce que je propose, cest faire appel aux millions d'internautes répartis parmi les six milliards dhumains qui mettront leur imagination et leurs compétences en synergie. Même sils ne sont pas experts et ingénieurs, ils peuvent apporter des idées, échanger des expériences, confronter les cultures de la Chine et du monde occidental, de lAmérique latine et de lAfrique.

Aujourd'hui on peut utiliser des milliers d'ordinateurs de particuliers afin d'utiliser leur puissance de calcul. Nous devons faire pareil avec l'intelligence humaine, cest-à-dire mettre lintelligence humaine en réseau.

Linternet permet cette mise en synergie. Certains événements ont une portée mondiale on la vu avec le film dAl Gore. Profitons dun de ces événements le Earth Hour sans électricité, la Journée de la terre, le lancement du prochain film de Yann Arthus Bertrand, ou dautres- et lançons lappel aux internautes du monde pour quils fassent remonter des idées sur la façon dutiliser le CO2 en le rendant inoffensif.

Rien ne jaillira spontanément et tout de suite. Il faudra des années de remontée didées, de suivi par les ingénieurs et les chercheurs. Mais lappel créera un terreau favorable aux découvertes et servira également à faire prendre conscience aux citoyens de la planète des enjeux de la lutte contre le changement climatique.

Bernard Reynier
1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Alain Richard
mardi 05 mai 2009 13:39
C'est une bonne ide, sous rserve que l'on ne dconnecte pas les scientifiques, les conomistes, les politiques. Une telle opration aura surtout pour effet positif de sensibiliser l'opinon. Mais les "masses" ne son pas gniales spontanment !

[Réponse de l'auteur]
La dmarche doit videmment tre conduite en professionnels... Intgrer toutes les composantes et les savoir, segmenter les propositions par pays, mettre en place des comits de lecture etc Mais l'enjeu en vaut la peine. Evidemment toute cette rflexion gnrera de la pdagogie, de la mise en perspective et donc de la valeur ajoute.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vtre !
La chane Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Ingénieur en Physique diplômé de l'INPG Grenoble 1976. En 2006, il a fondé en MIDI PYRENEES le CLUSTER BATIMENT ECONOME®, une Association Loi de 1901, dont le siège est à BLAGNAC,...

Lire la suite

Du même auteur