Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Aménagement, dynamique des espaces, énergie et climat

Auteur
Louis Boisgibault est un entrepreneur qui assure des cours sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et le changement climatique à l'Université et dans les grandes écoles...

Energie solaire : l'échec de l'Union Européenne à Ouarzazate


mercredi 03 octobre 2012

ACWA Power International, entreprise saoudienne, est retenue pour la contruction du complexe thermo solaire de Ouarzazate.


Louis Boisgibault a participé à la 6ème édition de l'African Power Forum (APF 2012) à Marrakech. Il commente ici une nouvelle lourde de sens : l'échec des sociétés européenne dans le projet solaire de Ouarzazate.

Annoncée le 26 septembre dernier par la presse marocaine, l''annonce de la victoire de l'entreprise saoudienne ACWA Power International pour le projet de centrale solaire à concentration de Ouarzazate suscite beaucoup de commentaires. Le sujet a longtemps été débattu, le thème du forum portant en effet sur la nécessaire transition vers les énergies renouvelables. 

La fin du suspens arrive après un long processus qui avait permis à 180 consortiums internationaux de participer : une première sélection de 19 groupements, 4 finalistes devenus 3 après la faillite de l'allemand Solar Millenium. L'enjeu est majeur puisqu'il s'agit de construire l'une des plus grandes centrales thermo-solaires du monde, avec des capteurs cylindro paraboliques pour produire de l'électricité (160 MW pour la première phase, avec un objectif de 500 MW sur le site de 3 040 hectares). ACWA Power International est le chef de file d'un consortium qui comprend les espagnols Aries Ingenieria y Systema et TSK Electronica y Electricitad (*). Il  a gagné en proposant un prix heure de pointe évalué de 1,6187 dirhams par kWh, soit 21% inférieur à l'offre suivante. 

En discutant  avec un responsable de MASEN, l'Agence Marocaine pour l'Energie Solaire, on comprend tout l'enjeu de ce choix pour le Royaume. Les évènements vont maintenant s'enchaîner rapidement, après un an d'attente. Les travaux vont débuter fin 2012 et la construction va durer 2 ans. "C'est un grand pas que nous franchissons aujourd'hui. Ces résultats sont de très bon augure pour l'allègement de la pression que subit notre pays, liée à la volatilité des prix de l'énergie fossile, sans parler de la contribution positive à la concrétisation de notre politique de développement durable" avait déclaré Ali Fassi Fihri, Président du conseil de surveillance de la MASEN. C'est dans ce contexte que nous avons remis à MASEN le trophée "African Power Forum Award 2012".

En tant que seul représentant français au Forum, parmi plus de 100 participants africains, cette décision sonne comme un échec de l'Union Européenne. Nous aimerions que le Maroc regarde au Nord pour les coopérations industrielles innovantes mais force est de constater qu'il regarde maintenant vers l'orient, avec cette entreprise Saoudienne, et avec la Chine en embuscade pour la fourniture de panneaux solaires et divers équipements dans le domaine des énergies renouvelables.  La ligue arabe constitue un réseau important où les pays frères s'entraident, avec des capitaux significatifs venant des Emirats et d'Arabie Saoudite pour financer des projets maghrébins.  

L'Union Européenne est incapable de porter une offre industrielle pour ces grands chantiers d'avenir. Chaque pays, Allemagne et Espagne en tête pour l'énergie solaire, fait sa proposition sans aucune coordination, en compétition avec le voisin. La crise économique de la zone euro a des répercutions négatives puisqu'elle renforce les nationalismes et fragilise les entreprises : la faillite du finaliste allemand Solar Millénium a choqué les marocains, à juste titre. La France décroche, elle doit maintenant renforcer ses efforts pour garder un leadership technologique et arriver à vendre son offre à l'exportation. On est conscient des efforts du Syndicat des Energies Renouvelables qui a lancé France Solar Industry. C'est un regroupement des entreprises françaises qui interviennent dans les différentes filières de l'énergie solaire et se présentent sur les marchés internationaux. Mais cela ne suffit pas. 

Nos amis marocains ont pourtant encore besoin de nous pour...le financement : Cette première phase de la centrale de Ouarzazate est évaluée à 1 milliards de dollars, dont 200 millions proviennent de prêts concessionnels contractés auprès d'institutions bancaires et d'agences de développement,et notamment de l'Agence Française de Développement. On souhaite bien sûr que la construction ne pose pas de problèmes et que les coûts et délais ne dérapent pas. Mais on n'a pas fini d'entendre parler de ce projet emblématique.  

(*) Voir ouvrage "l'énergie solaire après fukushima, la nouvelle donne", www.medicilline.com Chapitre 4, 3ème partie, page 112 : l'exemple de la centrale solaire de Ouarzazate.
Réagissez à cet article
 (15) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
15 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Lefrançois
mercredi 03 octobre 2012 21:02
tous les tests de cette technique ont été faits en Espagne.... les espagnols ne sont-ils pas des européens?
[2]
Commentaire par Louis Boisgibault
jeudi 04 octobre 2012 17:58
Pour réagir au commentaire, les espagnols sont bien sûr européens, ils maîtrisent la technologie CSP, ils ont un champion Abengoa solar... finaliste qui n'a pas gagné ! C'est bien le sujet de l'article. Une conséquence : l'Agence Française de Développement va financer des emplois en Arabie Saoudite. La France qui gagne ?
[3]
Commentaire par Maestria
vendredi 05 octobre 2012 13:57
Les champions, sous traitants, intégrateurs espagnols sont nombreux, parfois tout en un. Le vainqueur Acciona est un intégrateur et leader mondial technologique(solaire, desalinisation)etc, les deux autres sont des sous traitants. Mais la liste est longue(Abengoa Solar(rioglass), Plataforma solar(ctaer), Sener(Gemasolar), Acciona, ACS-Cobra, FCC, Valoriza, Elecnor o Ibereólica, Isofoton, Gamesa, Ingeatem, Dans une centrale solaire espagnole 85% minimum des composants sont fait en Espagne ou en Europe. La technologie en question de cette centrale est 100% espagnole. Donc c'est bien l'Europe qui sort gagnante.
[4]
Commentaire par mandrake
vendredi 05 octobre 2012 16:42
effectivement, l'Europe montre encore une fois son incapacité à dominer un marché émergeant, porteur d'avenir, mais se montre parfaite dans le rôle du pigeon, France en tête !: En concurrente perdante du marché, elle finance tout de même la construction du marché, perdu, donc prend les risques (dérapage financier, problèmes techniques, pénalités financières, etc..) mais ne participe pas au partage du gâteau.. Mieux encore, les gagnants de ce marché ont pu gagner en proposant des prix hors concurrence grâce à leur puissance financière créée par la vente d'énergie fossile. De cela, une autre conclusion s se fait jour: Il est impératif pour les pays consommateurs de pétrole d'augmenter significativement le prix final de l'énergie fossile, pour en limité la consommation, et faire en sorte que la dépense consentie pour l'achat reste au sein des pays consommateurs, et ne soit pas transférée vers les producteurs ! Le scénario de Ouarzazate est un signe fort du déclin annoncé de l'Europe, voire de sa disparition totale en tant que force libre et indépendante.
[5]
Commentaire par Jean-Francois Morf
vendredi 05 octobre 2012 21:00
Au cas où vous ne l'auriez pas encore remarqué: l'Europe est ruinée et les pays pétroliers sont riches à ne plus savoir quoi faire de leur capitaux! L'Europe n'aurait pas pu fournir les capitaux, puisqu'elle n'a que des dettes, ce qui est le contraire de la fortune...
[6]
Commentaire par Energie
lundi 08 octobre 2012 04:46
L'idée souvent évoquée d'un consortium européen des énergies renouvelables qui fédère les nombreuses technologies de pointe qui sont susceptibles d'intéresser le monde entier car chaque pays et chaque région sont spécifiques en matière d'Enr aux multiples potentiels, serait opportun à mettre en place pendant la crise. Des thèmes comme l'énergie, la mobilité, les nouveaux bâtiments, matériaux, stockage etc, quand on veut exporter et gagner des marchés mondiaux, demandent plus que jamais une union  et une organisation européenne quasi militaire qui vont des programmes de R&D européens et universitaires, au firmes y compris PME et banques de financement des projets. Les pays vont avoir de multiples besoins et l'Europe peut répondre à quasiment toute les aspects des technologies actuels et futurs liés à l'énergie et autres thèmes d'avenir qui nécessitent de ne plus avancer de manière individuelle.
[7]
Commentaire par dima
dimanche 10 février 2013 18:33
bâtir petit! https://www.youtube.com/watch?v=IZ_c9RJBx5g
[8]
Commentaire par dima
dimanche 10 février 2013 18:33
bâtir petit! https://www.youtube.com/watch?v=IZ_c9RJBx5g
[9]
Commentaire par dima
dimanche 10 février 2013 18:34
bâtir petit! https://www.youtube.com/watch?v=IZ_c9RJBx5g
[10]
Commentaire par dima
dimanche 10 février 2013 18:36
bâtir petit!
[11]
Commentaire par mohamed dehbi
jeudi 21 février 2013 13:48
je veux demandes une emploi dans le projet energier ouarzazat merci bcp moi si technicien en electricité a errachidia .2ans experiens au sein des entreprises
[12]
Commentaire par ezzaouine el oualid
dimanche 12 mai 2013 14:38
j'ai un diplôme en électromécanique des systèmes automatisées et je cherche un boulot au sein de votre groupe et je vous informes que j'ai trois ans d?expériences au sein d'une société qui fabrique les réservoirs métalliques du gaz a nador . Dans l'attente d'une réponse favorable veillez monsieur agréer mes salutations les plus distinguées
[13]
Commentaire par hacen
mercredi 05 juin 2013 11:30
je suis un jeune technicien j'ai travail en societe anader et dans une societe atersa un ans expérience
[14]
Commentaire par hafid tahiru
dimanche 24 janvier 2016 11:50
souder tige inox 0666859342 maroc
[15]
Commentaire par Mahdi
mercredi 27 janvier 2016 23:22
Location ambulance privée
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Louis Boisgibault est un entrepreneur qui assure des cours sur les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et le changement climatique à l'Université et dans les grandes écoles...

Lire la suite

Du même auteur