Participez aux débats sur l'énergie de demain
, Centrale Nantes
Mots clefs :   

énergie

éolien

marémoteur

mer

solaire


Comment rendre autonome en énergie 50% des européens ?


, Centrale Nantes
jeudi 22 avril 2010

La nécessité de trouver des systèmes de production d'énergie propre a poussé les chercheurs européens à trouver des moyens d'exploiter le plus grand nombre de ressources énergétiques. Parmi elles, une ressource inépuisable, la mer...


Jean-Baptiste Breban est arrivé 4ème au concours Génération Energies.

50% : c’est le pourcentage d’européens vivant à moins de cinquante kilomètres des côtes (1). De la méditerranée à la mer du nord en passant par le littoral atlantique, une énergie directement accessible, c’est l’énergie des vagues. La nécessité de trouver des systèmes de production d’énergie non émetteurs de CO2, a poussé les chercheurs européens à trouver des moyens d’exploiter toutes les ressources en énergie. Les systèmes houlo-moteur, récupérant l’énergie des vagues, produisent une énergie renouvelable au même titre que les éoliennes ou les panneaux solaires.
 
L’origine de l’énergie des vagues

L’énergie apportée par le soleil est plus de 10 000 fois supérieure à celle utilisée par l’homme (2). Cette énergie est répartie sur toute la surface du globe. 71% de la surface du globe est couverte par les océans (3) et nous ne pouvons pas y installer des panneaux solaires. Toute cette énergie n’est pas perdue car une partie est transformée en énergie des vagues.

En effet, le soleil chauffe inégalement la surface du globe. Du fait des incidences différentes de ses rayons, il chauffe davantage la terre au niveau de l’équateur qu’au niveau des pôles. Cette inégalité induit un mouvement des masses d’air de l’atmosphère : c’est le vent. Le vent, à son tour, libère son énergie à l’interface mer/atmosphère. Il y créé tout d’abord des vaguelettes. Puis, si le vent souffle continument et sur une surface importante, ces vaguelettes vont se superposer et donner naissance à la houle.
Le phénomène de propagation de la houle s’effectue sans perte : l’ensemble de l’énergie solaire transformée en vague sur toute la surface des océans va libérer son énergie sur les côtes, en déferlant. Pour récupérer cette énergie, il suffit d’installer des systèmes houlo-moteur à proximité du littoral.

Faire face à la destruction du littoral

En février la tempête «Xynthia» était responsable de la destruction partielle de nombreux ports européens. Des systèmes houlo-moteur, récupérant l’énergie des vagues avant qu’elles n’atteignent la côte, auraient pu limiter ces conséquences.
Le littoral ne subit pas seulement des destructions lors des tempêtes, il diminue de jour en jour du fait de l’érosion. Les falaises anglaises du Suffolk au Norfolk perdent un mètre chaque année. La carte suivante présente le degré de vulnérabilité des côtes européennes.
Les pays touchés par l’érosion, comme les Pays-Bas, mènent une politique de grands travaux destinée à protéger les côtes par de nombreuses digues. Cependant les digues restent des structures imposantes qui dénaturent le littoral. L’intérêt des systèmes houlo-moteur est qu’ils peuvent aussi être installés à plusieurs kilomètres des côtes. L’emplacement peut donc être choisi de façon à diminuer la pollution visuelle ainsi que l’interaction avec des cultures conchylicoles, des parcs naturels ou des zones de pêches.

Le projet Pelamis

Le Pelamis (4), aussi appelé serpent des mers, est un système flottant constitué de plusieurs cylindres reliés entre eux. Lorsque la houle impacte le système, les cylindres se mettent en mouvement les uns par rapport aux autres. Les liens entre les cylindres sont en fait des vérins hydrauliques qui permettent de stocker l’énergie sous forme pneumatique. Des moteurs hydrauliques permettent la transformation de  cette énergie en électricité. Chacun des serpents a une puissance de 700 kW (5). Par comparaison, les éoliennes du parc français ont des puissances de 1000 kW à 3000 kW pour les plus grandes (6).

Perspectives d’avenir

Pour l’instant, l’énergie des vagues reste chère : environ trois fois plus chère que l’éolien. Cependant elle s’avère intéressante dans certains cas. Pour les îles, l’énergie conventionnelle est déjà coûteuse car le raccordement au réseau est souvent difficile voire impossible. L’énergie électrique est alors produite par des petites centrales fonctionnant au gaz ou au fioul, importantes émettrices de gaz à effet de serre.
L’énergie des vagues n’en est qu’à ses débuts et beaucoup de projets sont encore au stade expérimental. L’amélioration des systèmes et la production en série pourraient permettre un développement généralisé à tout le littoral européen qui serait alors alimenté en énergie renouvelable. L’accès à cette source d’électricité va évidemment de pair avec des logements efficients.

L’Ecosse semble déjà avoir pris cette voie. Elle a signé la construction d’un parc d’énergie renouvelable de puissance 1.2GW7 (soit la puissance d’une centrale nucléaire française) dont la moitié serait générée par des systèmes houlo-moteur et l’autre moitié par des systèmes marémoteur (utilisant l’énergie des marées). Ce projet ambitieux met l’énergie des vagues au rang des énergies du futur.

Vous pourrez également retrouver les articles des neuf lauréats du Concours sur le Blog Energies & Environnement de Sia Conseil, ainsi que le témoignage de deux lauréats du concours sur le blog de RTE : www.audeladeslignes.com

Références
1 - Observatoire du littoral. Article présentant le programme européen Interreg Deduce.
2 - Le gisement solaire. Méthodes et calculs, Pierre Henri Communay, Groupe de Recherche et d'Édition.
3 - Oceans and Seas. Academic American Encyclopedia, Vol. 14.
4 - Site officiel du Pélamis.
5 - Portail d’informations dédié aux énergies renouvelables.
6 - Potentiel éolien en France. Cabinet d’étude Espace Eolien Développement.
7 - Roger Bright, Directeur Général du Crown Estate.



Par
Mots clefs :  

énergie

éolien

marémoteur

mer

solaire

3 commentaire(s)
[1]
Commentaire par sage
lundi 17 mai 2010 22:42
Bravo ....je pense qu'une majorité des anti éoliens sont favorables a cette technologie tout comme ils le sont pour l'hydrolien . Bravo c'est intelligent et trés positif . C'est aussi trés positif pour l'image des technologies renouvelables. bravo 100 % pour et 100 % contre les éoliennes offshores a moins de 20 miles de nos côtes .
[2]
Commentaire par mons
vendredi 07 mai 2010 18:55
la thématique m'intéresse beaucoup. par ailleurs, aurais-tu l'adresse mail de pierre henri communay, auteur du gisement solaire stp? si tu as échangé avec lui, je souhaiterais le recontacter. merci, Delphine

[Réponse de l'auteur]
Malheureusement je n'ai que peu de contacts dans l'énergie solaire (voir pas...), j'en ai plus dans le domaine des énergies marines : éolien offshore, énergie des vagues, énergie des courants marins, énergie marée motrice, osmose inverse ou encore dans l'hydrolien. Je suis sur que si tu cherches un peu sur internet tu trouveras un moyen de contacter Pierre-Henry Communay. Bon courage pour tes recherches.
[3]
Commentaire par granger
vendredi 30 avril 2010 15:59
Et si les Francais devenaient instruit et que le role du député ce n'est pas juste d"être elu tous les cinq ans. Ils sont payés pour être aux services des citoyens mais
Les energies nouvelles c'est la nouvelle guerre apres l'alimentaire comment les états vont pouvoir percevoir des taxes comme pour le pétroles
les éoliennes ont le vent en poupe car le citoyen avec son bon sens voit plus que de grand échassier car c'est le début de l'iceberg
pourquoi le photo voltaique ne suscite pas autant de contestation ??????
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Jean-Baptiste Breban est en 2e année à l’École Centrale de Nantes où il poursuit l’option Énergie Electrique. Par ailleurs, il a réalisé un projet d’étude industriel de près d’un an sur les éoliennes offshores d...

Lire la suite

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox