Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
Le site Connaissance des Energies est dédié au décryptage de toutes les énergies et donne accès à des informations neutres et claires.Il a été lancé à l'initiative de la Fondation d'entreprise du Groupe...

Comment réduire de 50% la consommation énergétique d'ici à 2050 ?


mardi 07 octobre 2014

L'objectif de réduire de moitié la consommation d'énergie est un défi. Bruno Rebelle, du Comité de pilotage du Débat national sur la transition énergétique, souligne la cohérence des actions à mener dans le domaine de l'habitat et des transports.


Voir le site de "Connaissance des énergies"

Bruno Rebelle
est fondateur et directeur général de Transitions, membre du Comité de pilotage du Débat national sur la transition énergétique. Il est l'ancien directeur exécutif de Greenpeace France 
 
La réduction drastique de la consommation d'énergie finale est au coeur de la transition. Cet objectif n'a pas été posé par hasard. C'est à cette seule condition que nous atteindrons, d'ici 2050, le facteur 4 sur lequel la France est engagée. L'objectif est ambitieux, certes, mais il est réaliste et désirable. Il nécessite de combiner l'action technique à court terme et des changements structurels de long terme.

L'action sur l'habitat

Cette mutation doit d'abord s'attaquer aux deux secteurs les plus consommateurs : bâti et transports.
La rénovation des logements pour réduire de 350 à 80 kWh / m2 / an la consommation moyenne est techniquement possible. Elle n'est pas simple à organiser. Elle nécessite de lever un point de blocage majeur : l'interdiction faite aux collectivités d'intervenir comme tiers financeur, qui empêche le déploiement de ce mécanisme dont on sait qu'il permet de contrer la réticence à l'investissement des propriétaires.

Ce blocage peut être levé par un seul amendement au projet de loi. L'instauration des guichets uniques de la rénovation permettra alors de faciliter le parcours des demandeurs de travaux, qui trop souvent abandonnent en route face à la multiplicité des acteurs et des formalités. La formation des artisans pour qu'ils progressent est aussi nécessaire pour qu'ils puissent absorber le volume de travaux qu'apportera le traitement de 500 000 logements par an.

Au-delà, il convient de repenser la conception des villes et des constructions, imaginer des logements modulables et des bâtiments multifonctions pour mieux utiliser l'espace et, au final, construire moins.Cette nouvelle urbanisation contribuera aussi à réduire les déplacements contraints, en rapprochant, en tendance, lieux de résidence et de travail. Cette évolution structurelle permettra de transformer plus aisément l'offre de mobilité pour mieux répondre à une demande maîtrisée.

L'action sur les transports

Trois pistes doivent être suivies.

Tout d'abord développer les transports collectifs - train et bus - en adaptant l'offre à la fréquentation. Ainsi en zone périurbaine, les bus sont plus faciles et moins chers à développer que les tramways.

Ensuite, privilégier les mobilités actives : le vélo est un mode performant pour des trajets de moins de 8 km. La marche à pied l'est pour faire moins de 1,5 km.

Enfin, travailler sur la motorisation autour de 2 options : l'électrique pour les usages urbains et périurbains de véhicules partagés ; le gaz (GNV) pour les longues distances, les grandes périphéries urbaines (qui devraient progressivement disparaître) et les zones rurales. Le choix de l'électricité et du gaz est motivé par le fait que ces vecteurs peuvent être d'origine renouvelable.

Bien sûr, il faut aussi rechercher une plus grande efficacité énergétique dans l'agriculture et l'industrie, par exemple en repérant les pertes d'énergie fatale pour les valoriser au mieux. Mais c'est surtout en adoptant une consommation plus responsable de biens et de services que nous atteindrons la division par 2 recherchée. Lutte contre le gaspillage, circuits courts, réutilisation et recyclage des équipements et des matières sont les leviers que nous pouvons activer au quotidien.

C'est par la coopération que nous gagnerons en efficacité collective et que nous pourrons maintenir un confort de vie satisfaisant, tout en consommant moins d'énergie, d'eau et de matière. C'est par la collaboration que nous pourrons reconstruire le lien social et que nous réinventerons ainsi le vivre ensemble !

Réagissez à cet article
 (3) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
3 commentaire(s)
[1]
Commentaire par papijo
mardi 07 octobre 2014 21:23
"les pertes d'énergie fatale" - C'est fou ce qu'on perd comme énergie fatale ! Tenez, je suis sûr que nos donneurs de leçons écolos n'ont même pas fait provision de chaleur estivale (pourtant à une température tout aussi élevée que les rejets thermiques de nos centrales après lesquels ils râlent tant, et distribuée de manière beaucoup mieux répartie (enfin, pour les bretons et les gens du nord, ils sont peut-être un peu mois égaux que les autres, comme aurait dit Coluche)
[2]
Commentaire par SolarHome
mercredi 08 octobre 2014 11:31
Quelques remarques: Sur la rénovation/isolation des bâtiments il y a urgence a ouvrir un guichet unique qui prendra aussi en charge tout dossier administratif+financement car actuellement c'est le parcourt du combattant et c'est ce qui démotive la plupart des candidats à la rénovation. Concernant les collectivités tiers financeurs, déjà qu'elle sont sur-endettées je me demande bien ou elle iront chercher l'argent à part augmenter les impôts locaux ? Ne faudrait-il pas plutôt établir une banque style kFW Allemande (avec des fonds de la CDC) qui finance les travaux à 0% ? Sur les transports, alors qu'on sait que le vélo électrique est extraordinairement économique et efficace pour des déplacements jusqu'à 15 km, comment se fait il que toutes les subventions aillent à la voiture électrique (bientôt 10 000 ? !!) et rien pour les VAE ? Le vélo devra-il toujours être "l'ennemi à abattre" pour nos mafias bagnole+pétrole ??
[3]
Commentaire par amsaguine omar
samedi 08 novembre 2014 01:25
Bonjour toute reforme doit se baser sur une application juste de l impôt stricte pour l ensemble du territoire pour organiser les réformes futur e
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Le site Connaissance des Energies est dédié au décryptage de toutes les énergies et donne accès à des informations neutres et claires.Il a été lancé à l'initiative de la Fondation d'entreprise du Groupe...

Lire la suite

Du même auteur