Participez aux débats sur l'énergie de demain
 - Président d'Energies et Avenir
Auteur
Hervé Thelinge est Président d’Energies et Avenir depuis avril 2007. Energies et Avenir est une association créée en 1991 et qui regroupe l’ensemble des professions de la filière du chauffage à eau chaude...

Hausse des prix: trouver le chauffage performant


mardi 12 avril 2011

La hausse à venir des prix de l’électricité relance les critiques du chauffage «tout électrique» notamment dans les logements neufs. D’autres systèmes de chauffage central redeviennent compétitifs !


C'est une évidence, la hausse des énergies est inéluctable. Et ce n'est pas le seul fait des récents événements du bassin méditerranéen. Les énergies de chauffage, toutes les énergies traditionnelles, sont concernées : le gaz, le fioul et l'électricité qui va vivre dans les prochains mois le bouleversement lié à l'application la loi NOME en établissant le coût réel du kWh français.

La saison de chauffage 2010/2011 arrivant à sa fin, c'est le bon moment pour dresser le bilan. Le mix énergétique est en effet déséquilibré. Les besoins électriques ne cessent de s'accroître, avec plus de 5% en 2010 et une augmentation de plus de 8% de la production d'électricité d'origine thermique. Pourtant chacun peut et doit agir pour réorienter ses besoins électriques en diminuant et en réorientant sa consommation y compris en s'équipant de systèmes de chauffage performants, permettant d'intégrer directement les énergies renouvelables.

Si elle ne conduisait pas à des situations de précarité énergétique, la hausse du prix des énergies serait presque une chance. Elle souligne l'urgence de respecter les objectifs du Grenelle de l'environnement pour limiter les besoins énergétiques et pour réduire la pression sur le pouvoir d'achat. La réduction de notre consommation énergétique justifie les investissements et la rénovation du patrimoine.

Dans cette perspective, le premier réflexe doit être l'amélioration des systèmes existants et l'installation d'un système de boucle à eau chaude (ndlr - où circule de l'eau chauffée par une chaudière, des panneaux solaires, une pompe à chaleur, etc. et ce jusqu'aux radiateurs ou planchers chauffants).

Un suréquipement en chauffage électrique direct

De nouveau cet hiver, nous avons observé la pénurie d'électricité dans les périodes de grand froid. Nous ne pouvons plus répondre à la hausse continue de la demande électrique. En un an, la France a augmenté de 26% le nombre de jours où elle a dû recourir à des importations d'électricité venant de pays voisins. Cette demande électrique coûte cher, sans compter que son bilan environnemental est mauvais puisqu'elle fait appel à des moyens de production extrêmement émetteurs de CO2.

Pour éviter l'effondrement général du réseau de distribution dans ces périodes de pics de consommation, dorénavant on «invite» les Français à couper leur chauffage électrique direct afin de préserver l'électricité nécessaire aux usages spécifiques, comme l'éclairage, l'électroménager, les appareils électroniques... Et, contrairement à ce que certains pourraient prétendre, ces épisodes vont se multiplier à l'avenir notamment avec la demande additionnelle spécifique liée à de futurs besoins, et notamment les voitures électriques.

 Il y a un suréquipement en matière de chauffage électrique direct qui représente aujourd'hui près de 75% de la construction neuve. Pour se chauffer et produire son eau chaude sanitaire, un retour à un mix énergétique équilibré dans le secteur du bâtiment neuf est indispensable.

 C'est dans cette voie que nous oriente la nouvelle réglementation thermique (RT 2012), expression du Grenelle de l'environnement. Avec l'accueil des énergies renouvelables, comme le solaire thermique, l'aérothermie ou la géothermie, un bâtiment équipé d'une boucle à eau chaude peut répondre au symbolique seuil des 50 kWhep.m2.an dans le neuf, et atteindre les labels d'efficacité énergétique en rénovation, y compris avec des énergies traditionnelles.

Ainsi tout en valorisant le patrimoine immobilier, les économies d'énergie permettent d'amortir rapidement les investissements dans le système de chauffage et de financer les travaux d'enveloppe du bâtiment.

Retrouvez les études détaillées sur www.energies-avenir.fr
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Hervé Thelinge est Président d’Energies et Avenir depuis avril 2007. Energies et Avenir est une association créée en 1991 et qui regroupe l’ensemble des professions de la filière du chauffage à eau chaude...

Lire la suite

Du même auteur