Participez aux débats sur l'énergie de demain

Par SFEN

Auteur
La SFEN, Société française d'énergie nucléaire, est une association ayant pour objet de favoriser l'avancement des sciences et techniques nucléaires.

Nucléaire : qu'est-ce que le « grand carénage » ?


jeudi 06 mars 2014

Conçu par EDF, le « grand carénage » est un vaste programme industriel devant rendre possible l'exploitation des centrales nucléaires au-delà de 40 ans. Le coût est estimé à 55 milliards d'ici 2025.


Dominique Minière, Directeur Délégué à la Production Ingénierie du groupe EDF et Président de la SFEN, a récemment présenté devant une commission d'enquête parlementaire (*) les grandes lignes du « Grand Carénage » et son coût (voir vidéo à la fin de l'article).

Dans de nombreux pays déjà des travaux analogues à ceux du « grand carénage » ont été engagés pour prolonger l'exploitation des centrales nucléaires au-delà des délais initialement prévus. Ainsi les Etats-Unis, la Suisse, la Suède, la République tchèque, la Belgique ou encore la Grande-Bretagne ont ouvert de vastes chantiers. En France, EDF étudie depuis 2008 la faisabilité technique et économique du Grand Carénage. Un programme qui implique « la rénovation, le remplacement de matériels, l'intégration des mesures post-Fukushima, et l'amélioration du niveau de sûreté des centrales nucléaires » explique Dominique Minière.

Dans ce cadre, EDF devrait remplacer certains  gros composants dont la durée de fonctionnement ne saurait excéder 25 et 35 ans. Générateurs de vapeur, turbines, transformateurs, échangeurs, etc..., ce sont plusieurs éléments qui pourraient ainsi être remplacés par du matériel entièrement neuf. « Des investissements sont donc nécessaires autour de trente ans. Une fois réalisés, ils permettent de fonctionner techniquement pendant environ trente nouvelles années ». Les composants ne pouvant être remplacés comme la cuve et l'enceinte de confinement « font l'objet de surveillance, de recherche, de maintenance particulièrement élaborée »,a précise le Directeur Délégué à la Production Ingénierie d'EDF.

« Tous les réacteurs peuvent aller jusqu'à 60 ans »

Outre cette dimension industrielle, la loi demande à l'exploitant qu'au cours de chaque inspection décennale le niveau de sûreté soit amélioré. C'est ainsi que tous les dix ans, et ce depuis la conception du parc nucléaire, EDF est amenée à améliorer la sûreté de chacune de ses installations en intégrant notamment l'amélioration des connaissances scientifiques et techniques ainsi que les retours d'expérience des accidents ou incidents. Les enseignements tirés des événements de Fukushima sont donc pleinement intégrés et font même l'objet d'investissements supplémentaires de la part d'EDF. De sorte que les performances en matière de sûreté de ces centrales nucléaires actuelles se rapprochent de celles des centrales de dernière génération comme l'EPR.  

Ces travaux qui seraient engagés dans le cadre du « grand carénage » devraient ainsi permettre d'exploiter le parc nucléaire pendant encore plusieurs années. « D'un point de vue technique, j'ai confiance que 100 % de nos réacteurs peuvent aller jusqu'à 60 ans » indique Dominique Minière. Actuellement, la durée d'exploitation n'est pas fixée par la loi. Cependant, tous les dix, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) évalue chaque installation nucléaire et le cas échéant décide si l'exploitation peut être prolongée de dix années.

 Le coût du « grand carénage »

Le grand carénage est le chantier le plus important de la filière nucléaire depuis la création du parc, et les travaux impliquent l'investissement de sommes importantes. EDF prévoit ainsi d'engager 55 milliards d'ici 2025. 10 milliards seront consacrés « au déploiement des modifications post-Fukushima », 20 pour financer les arrêts de tranches[i]et les visites décennales effectuées par l'ASN, « 15 milliards pour la maintenance lourde des gros composants » et « 10 milliards d'euros au titre d'autres projets patrimoniaux ».

D'ici à 2025, le coût économique complet du parc nucléaire existant, incluant l'investissement initial consenti dans la construction et le Grand Carénage, s'établira à environ 55 ?/MWh en moyenne (contre 70 à 100 ?/MWh pour la production thermique classique et 85 à 300 ?/MWh pour les ENR. Ce coût est inférieur au coût de production de tout autre moyen de production neuf et permet à la France de préserver un prix de l'électricité compétitif par rapport aux pays voisins. Une solution qui s'avérera plus économique que de construire de nouvelles centrales pour remplacer les centrales existantes, et qui permettra donc au parc de rester compétitif. L'énergie nucléaire pourra ainsi accompagner l'émergence des énergies nouvelles, dont les coûts de production sont encore élevés (à l'exception de l'éolien terrestre), et de solutions performantes pour stocker l'électricité produite par intermittence..

(*) Présidée par le député PS François Brottes, la commission d'enquête parlementaire « relative aux coûts de la filière nucléaire, à la durée d'exploitation des réacteurs et à divers aspects économiques et financiers de la production et de la commercialisation de l'électricité nucléaire » prépare les débats qui animeront le Parlement lors de la présentation de la loi sur la transition énergétique. Denis Baupin, député EELV et rapporteur de ladite commission, présentera en juin prochain les conclusions des travaux parlementaires.


Réagissez à cet article
 (20) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
20 commentaire(s)
[1]
Commentaire par patrig K
jeudi 06 mars 2014 23:21
SFEN & EDF .... le duo d'alchimistes , qui transforme la deux deuche déglinguée en berline Mercédes dernier cri et flambante neuve
[2]
Commentaire par papijo
vendredi 07 mars 2014 10:54
@patrig K - A l'heure (10 h 45) où je rédige (Lien RTE), voila les productions: - Eolien: 580 MW (7,1% des 8 143 MW installés) - Nucléaire: 52 900 MW (83,8% des 63 130 MW installés). Entre les 2, si vous voulez pouvoir vous chauffer et vous éclairer, lequel choisissez vous ?
[3]
Commentaire par Gépé
vendredi 07 mars 2014 10:59
Le choix concerne le grand carénage, pour 30 ans, l'EPR, pour 60 ans et la 4ème génération, qui sera prête dans 30 ou 60 ans; il doit se faire surtout en tenant compte du risque nucléaire et pas avec le prix du kWh. Ce débat doit correspondre aux objectifs du pacte de compétitivité pour favoriser la création d'emplois nationaux et utiliser des fonds de pension garantis par la production d'énergie.
[4]
Commentaire par Pk
vendredi 07 mars 2014 18:20
@ papi jo ... [ ... Entre les 2, si vous voulez pouvoir vous chauffer ... ] Chauffer les bâtiments à l'électricité, une hérésie de la thermodynamique, c'est NKM qui l'a dit et écrit ... Je vous épargne la démonstration mathématique. 52 900 MW ..... n'oubliez jamais de mettre l'indice Mwe, 52900 Mwe issus de 158700Mwth ... à 30% de rendement, dont 105800 pour chauffer les truites et les bigorneaux, et les oiseaux qui n'en demandent pas tant .... D'ou découle une disponibilité réelle thermique de 63 130 MWe x 3 = 189 390 Mwth/52 900 MWe produit >> 27% en réalité ... Quand les réserves sont livrés à poste au réacteur. Je ne vous calculerai pas les pertes depuis la province AREVA du NIGER, ...
[5]
Commentaire par papijo
vendredi 07 mars 2014 19:11
@Pk - Bon, si vous voulez parler de rendements, pour me moquer, je pourrais aussi dire que l'énergie éolienne provient de l'énergie reçue du soleil et on pourrait calculer (franchement, j'ai autre chose à faire !) l'énergie solaire nécessaire pour produire 1 MWh d'énergie éolienne. - En fait, tout le monde se moque des rendements. Ce qui compte, c'est le prix de revient du MWh au moment où on veut le consommer. Par exemple, le solaire qui nous coûte jusqu'à 6 ou 7 fois (et sans compter les exemptions de TVA, subventions et autres) le prix du nucléaire et ne produit strictement aucun kW à cette heure-ci, vous ne trouvez pas ça scandaleux ? - Dernier point: je me chauffe à l'électricité et n'envisage pas de changer pour une solution qui ne peut être que plus chère, ... mais c'est vrai, je n'ai pas eu NKM comme professeur de physique.
[6]
Commentaire par Hervé
vendredi 07 mars 2014 19:28
De toute façon quand on compare les chiffres, avec les performances des isolations actuelles, l?électricité est le meilleur compromis (financier - impact naturel - impact économique pour le pays) et de loin. Un investissement très faible et un cout de conso annuel inférieur à 300E pour un appart. Mieux en basculant le surcout d'un chauffage de type gris gris écolo hors de prix sur une isolation encore plus performante, le prix d'usage est encore plus bas, pour une fiabilité sans pareil. Il a fallu une réglementation thermique sur mesure (pleine d'aberrations) dictée pas des escrologistes pour arriver a l'éradiquer. Mais ça va bientôt changer...
[7]
Commentaire par pk
vendredi 07 mars 2014 19:56
papijo l'énergivore en expansion [ En fait, tout le monde se moque des rendements ] Ben voyons, ... ça ne m'étonne pas de vous ... [ Dernier point: je me chauffe à l'électricité ] .... Employé Edf ? Peut être...
[8]
Commentaire par pak
vendredi 07 mars 2014 20:00
(financier - impact naturel - impact économique pour le pays) ... Pour le pays pour sur, surtout quand le Niger qui réclame de 10 à 15 millions d'euros en taxes minières, qu'areva lui refuse, sans compter que le mineur atomique sera condamné à remettre en l'état tout le sahara nigérien... De plus l'HV est satisfait que l'isolation des nouveaux batiments est bonne, en oubliant que pas moins de 3 milliards de m² sont à rénover ! Idée courte et déchets de longues durées ... l'axiome des pro nucléaires
[9]
Commentaire par papijo
samedi 08 mars 2014 08:23
@pk - Non, je ne suis pas (et n'ai jamais été) salarié EDF ... comme la plupart de ceux qui se chauffent à l'électricité, et je paie mes factures au tarif normal, y compris la CSPE en augmentation de plus de 20% cette année pour remplir les poches de quelques affairistes éoliens ou photovoltaïques amis des écolos, et ça, croyez moi, j'ai du mal à le supporter. Et vous, vous vendez des poêles à granulés de bois ?
[10]
Commentaire par Hervé
samedi 08 mars 2014 23:46
@PK, je parlais des niveaux d'isolation des nouveaux bâtiments actuels. Ok avec vous pour isoler le reste, ça va se faire progressivement. Concernant le Niger... même si ce que vous disiez était exact, 15 millions de plus pour notre uranium par rapport à 70 milliards de gaz et de pétrole, le choix serait relativement facile à faire. D'autant plus qu'au global, l?énergie électrique a un bilan import - export largement excédentaire, contrairement aux énergies fossiles que vous défendez et qui plombent notre économie.
[11]
Commentaire par pk
vendredi 14 mars 2014 13:48
@ HV [ ... Concernant le Niger... même si ce que vous disiez était exact, 15 millions de plus pour notre uranium... ] Vous évoquez 15 millions, c'est ce que revendiquerait Mahamadou Issoufou, le président du Niger et ancien cadre de la Somair (filiale d'AREVA ex Cogéma). Ingénieur des mines formé à Paris, et ex secrétaire de l'Internationale socialiste, grand ami des socialistes français. En réalité une revendication pour faire bonne mesure à satisfaire médiocrement les assos ui contestent les prix pratiqués et la pollution, une méthode bien connue, faire comme si le Niger serait un État libre de ses choix. A ce propos, et ce depuis les années 1960, ce pays lié à la France pour des accords militaires dits de protection, et à la suite des indépendances toutes relatives, ce qui favorisait la France pour les prix défiant toute concurrence. Au résultat de quoi, l'Uranium extrait qui fournit à peine 5% le budget de ce pays enclavé, avec des écarts qui sont chiffrés depuis cette date à environ 20 milliards d'euros sur les cours mondiaux et proportionnellement. Un pays ou sévit la famine, ou la FAO réclame tous les ans des fonds pour nourrir l'un des plus démunis de la planète. Et vous osez encore vous satisfaire de la position des dominants, ce qui favorise sur le long terme, la radicalité, les extrémistes qui trouvent alors les semences de la défiance. Une attitude de petit blanc, le toubab qui parle de liberté et d'égalité, de respect des droits de l'homme, et qui pratique l'usur
[12]
Commentaire par pk
vendredi 14 mars 2014 13:50
La fin du précédent : .... Une attitude de petit blanc, le toubab qui parle de liberté et d'égalité, de du respect des droits de l'homme, et qui pratique l'usure. Lumineux, pour des gens qui ont l'obscure idée d'être les porteurs des Idéaux des Lumières. Vous me faites honte.. l'arrogance néo coloniale du toubabou Hervé
[13]
Commentaire par Hervé
mercredi 19 mars 2014 00:49
@Pk. Donc si je suis votre raisonnement, on devrait financer toutes les dépenses du Niger au seul prétexte qu'ils nous vendent de l'Uranium. Dans ce cas, devrons nous aussi financer toutes les dépenses de nos autres fournisseurs: (canada, australie, kasakstan)?. C'est très curieuse conception du commerce. Concernant les tarifs, le gros des marchés est négocie par des contrat long terme. Vous confondez le prix spot volatiles et les prix des volumes négocies long terme. Par ailleurs, actuellement on leur achète plus cher que le prix spot. Si le niger demande trop, soit on fait du social, soit on extrait ailleurs. C'est tout simplement la loi du marché, qui s'applique partout et pour tout, y compris pour les bananes. (à ma connaissance les noirs, jaunes magrébins l'appliquent aussi, pas seulement les blancs) Voir: http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/01/07/entre-le-niger-et-areva-les-negociations-sur-l-uranium-tournent-a-l-avantage-du-francais_4344204_3234.html
[14]
Commentaire par Patrig K
mercredi 19 mars 2014 09:36
@HVous êtes le petit soldat propagandiste, qui valide et milite pour une religion du marché qui va réaliser ceci: [ SELON UNE ÉTUDE ? La NASA prévoit la fin de la civilisation ----- Une étude du Centre de vols spatiaux Goddard de la NASA relayée par la RTBF explique que la civilisation tel que nous la connaissons aujourd'hui pourrait bien disparaître dans les prochaines décennies en raison d'un problème de gestion des ressources naturelles et d'une mauvaise répartition des richesses. ]....//... [ .. Fait notable, selon les chercheurs, plusieurs empires ont disparu notamment à cause de l'aveuglement des élites qui, jusqu'au bout, se croyaient protégées et ont refusé de réformer leur système de vivre-ensemble.] http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/03/18/selon-une-etude-la-nasa-prevoit-la-fin-de-la-civilisation/ ... Il y a ceux qui pensent que vos modèles sont suicidaires, et il y a les conservateurs ethnocentristes et comptables bureaucrates, dont vous êtes l'un des éléments toxiques, qui par arrogance savante, nous mènent droit dans le mur, qu'il s'agisse de nucléaire ou tout autre sujet. ... Fin du dialogue, vous êtes incurable.
[15]
Commentaire par Hervé
mercredi 19 mars 2014 12:54
B'en non justemment. Rappel PK, nous sommes encore en démocratie. Le politique qui va proposer dans son programme le retour au cheval, remplacer la pelle mécanique par le bras humain, interdiction d'avoir des gosses... a peu de chances d'être élu. La seule voie réaliste est de suppléer au manque de ressources. Or, l?énergie est un élément clef car avec de l?énergie, on peut transformer, convertir, pour pouvoir obtenir ce qui nous manque,... C'est pourquoi la disponibilité d'une source d?énergie à haute performances, fiable et pas trop cher fait partie des voies a suivre pour éviter la chute. Et cette voie est beaucoup plus acceptable que la votre qui est, pour l'essentiel, constituée de privation et de questions non résolues.
[16]
Commentaire par patrig k
mercredi 19 mars 2014 14:43
HV vous êtes incurable , et vous êtes tellement fort, que vous mettez en cause ici, les propos de chercheurs de la NASA, qui sont loin d?être des babas. Une fois encore, vous transformez les propos, tel un stalinien qui se respecte ... A ce propos, et depuis que je commente ici, (et ailleurs), tous vos commentaires sont relevés pour une étude poussée et fouillée, une étude sociologique en groupe de travail, et vos éléments de langage sont d'une exemplarité parfaite pour en retirer la conclusion d'un rapport qui fera grand bruit sous peu. ça va vous faire toute chose ... Et pour une fois que vous et vos semblables robots ethnocentristes sont les cobayes ! Merci encore pour votre collaboration ... bye bye
[17]
Commentaire par Hervé
mercredi 19 mars 2014 19:12
@Pk. Je suis honoré de voir que mon cas vous intéresse à ce point. J'attends avec impatience votre rapport. Concernant les scientifiques de la NASA, pas pu voir car votre lien ne marche pas. Mais c'est dans les domaines invérifiables de la science de ce style que se concentrent la plupart des cinglés (et ils sont nombreux). Même qu'en France on en a eu un qui dirigeait le CNRS. Les Ummo, vous connaissez? Le club de Rome avait prédit en 70 la fin du pétrole pour l'an 2000. Pourtant ma bagnole avance encore aujourd?hui avec ça (paut être plus pour longtemps, on verra). Maintenant on a le GIEC. Statistiquement, la parole du scientifique qui prédit l'avenir à long terme vaut pas guère plus que celle de mme Soleil. Perso, je préférè les sciences appliquées, celles ou 90% des théories sont invalidées car fausses et les 10% restantes réglent tous les problèmes et font (et feront) tourner le monde car elles marchent.
[18]
Commentaire par SolarHome
samedi 29 mars 2014 13:17
Mieux que "l'arnaque du grand carénage", le "tour de magie" du renouvellement du parc nucléaire ! http://www.lejdd.fr/Economie/Industrie/La-facture-astronomique-du-nucleaire-655350
[19]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
mercredi 21 mai 2014 16:44
Arnaque ! : comme d habitude avec le nucléaire il n y a pas que les centrales qui explosent, mais aussi les coûts : au lieu des 55 milliards annoncés (soit environ 1 milliard par réacteur), cela risque d être beaucoup plus, de 4 à 6 milliards par réacteur si on souhaite que le niveau de sécurité « se rapproche de celui des EPR » http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/energie-environnement/actu/0203337853109-nucleaire-le-cout-de-la-prolongation-du-parc-de-centrales-d-edf-fait-debat-652847.php Autre arnaque : EDF exige 120 E/MWh des anglais, soit 2 fois plus cher que l éolien, mais le nucléaire neuf serait moins cher que les ENR ? Pour finir : 100% des réacteurs peuvent être prolongés ? La SFEN sait parfaitement que la cuve fissurée de Tricastin ne sera jamais prolongée par l ASN ! Les fissures des cuves de Fessenheim 1 et 2, Chinon B-3, Gravelines 6, Blayais 2, Dampierre 3, Saint-Laurent B-1 et B-2 ne gênent personne en France, alors qu en Belgique, ils ont fermé leurs réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 pour cette raison.
[20]
Commentaire par 430 Milliards par réacteur
jeudi 22 mai 2014 14:50
Solarhome, si EDF estime qu il faut 300 milliards pour rester au nucléaire, cela veut dire que ça coûtera plutôt 500, vu la qualité de leurs prévisions ! Passer à 100% d ENR sera de toute façon moins cher. Ce que le doc ne dit pas, c est si le démantèlement des réacteurs et le stockage des déchets est inclus dans les 300 milliards ? (l assurance et la recherche n y sont pas, c est sûr)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
La SFEN, Société française d'énergie nucléaire, est une association ayant pour objet de favoriser l'avancement des sciences et techniques nucléaires.

Lire la suite

Du même auteur

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...