Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur

L'EUROPE CHAUFFEE AU SOLEIL DU SAHARA? REAGISSEZ


mercredi 15 juillet 2009

12 groupes industriels ont signé hier, à Munich, un protocole d'accord en vue de la construction de la plus grande centrale solaire au Monde, au Sahara. Si elle est menée à terme, cette initiative permettrait de fournir 15% des besoins européens en électricité.



Le Sahara, gigantesque ferme solaire, une utopie? Début juin, la Chaîne Energie de l'Expansion se posait déjà la question. Un mois plus tard, les premiers pas d'un projet pharaonique visant  à "accroitre la coopération régionale en Afrique"( Frank-Walter Steinmeier, ministre des affaires étrangères allemand) s'opèrent.

Ce concept, le DESERTEC Industrial Initiative (DII), conçu et réalisé par l’initiative du Club de Rome (organisation non gouvernementale spécialisée dans le développement durable), décrit les perspectives d’un approvisionnement électrique durable pour toutes les régions du monde avec accès au potentiel énergétique des déserts.
 
 Les sociétés fondatrices de DII, principalement concentrées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord (MENA), telles que la Deutsche Bank ou le géant Siemens, ont pour but de répartir sur des milliers de kilomètres carrés, en plein désert, des installations solaires thermiques qui couvriraient d'ici 2025, 15% des besoins européens en électricité.

Selon le centre aéronautique et spatial allemand, le coût de l'opération pourrait s'élever à 400 milliards d'euros sur un période de 40 ans. Si Munich Re, réassureur qui dirige le consortium, espère pouvoir présenter "des plans concrets d'ici deux à trois ans", de nombreuses questions se posent dès maintenant.

 D'un point de vue économique, d'abord. Qui financera ce projet? Et comment? L'énergie produite par cette centrale solaire sera-t-elle moins coûteuse que celle produite, en France, par les centrales nucléaires?

D'autre part, est-il éthique et nécessaire d'exporter de l'énergie, encore une fois, des pays en voie de développement vers l'Europe? Ne faudrait-il pas, à la place, encourager les échanges régionaux?

Enfin, d'un point de vue géopolitique : est-il vraiment raisonnable d'implanter des centrales dans des pays aux régimes politiques instables? N'y aurait-il pas des risques à reproduire le même schéma de dépendance qu'avec le pétrole?

Et vous, qu'en pensez vous?

Plus d'infos : Enerzine, La Croix, Le Monde


A LIRE AUSSI

1 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gilchar
mercredi 15 juillet 2009 22:43
Desertec servira de prétexte aux grands monopoles d'énergies sales qui diront après avoir fait dépensé à l'Europe certainement beaucoup plus que 400 milliards d'Euros : "voyez, l'énergie solaire n'est pas aussi sûre que nos bonnes vieilles méthodes. " . Si encore le sahara appartenait à une puissance démocratique ! mais à qui appartient le sahara à des gens qui auront une bonne arme pour mettre l'Europe chrétienne à genoux.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...