Participez aux débats sur l'énergie de demain

Harley Davidson lance une moto électrique


jeudi 30 octobre 2014

La marque de légende a dévoilé son nouveau prototype de roadster 100 % électrique : la Harley Davidson Livewire. Elle est plus puissante que la moyenne des Harleys, mais l'absence de ronronnement du moteur pourrait décevoir les fans....


Voir le site "L'énergie en questions"

Avec « Projet Livewire » , Harley Davidson se lance dans les moteurs électriques. La marque est en tournée aux Etats-Unis pour faire la démonstration de son premier prototype de moto entièrement électrique.

Le pari est risqué. Pour cette raison, la Livewire n'a pas été mise sur le marché et le site internet de la marque précise qu' « il s'agit d'une expérience ». La moto tranche en effet avec le style original de la marque : une allure plus sportive et surtout l'absence du ronflement du moteur caractéristique des Harleys. L'ingénieur en chef du projet, Ben Lund, a innové en mettant au point un moteur qui produit un son de turbine futuriste.

En terme de performance, la Livewire a peu à envier aux modèles à essence. Son moteur à induction de 74 chevaux, alimenté par une batterie Lithium-ion de 300 Volts, permet au véhicule de passer de 0 à 100 en quatre secondes et d'atteindre une vitesse maximale de 148 km/h. Contrairement à ses prédécesseurs, qui peuvent facilement consommer 3,5 litres aux 100 kilomètres, la Livewire se contente de 3h30 de recharge.

La faible autonomie et le problème d'image des motos électriques

Le point négatif est le même que pour les voitures électriques : l'autonomie. La Livewire ne peut parcourir en moyenne que 85 km avant de devoir être rechargée. En l'absence de bornes de recharge disponibles sur tout le territoire, les possibilités de déplacement sont donc limitées.

La promotion de la moto électrique auprès des adeptes traditionnels du deux roues est également problématique. Cette clientèle est attachée au plaisir de la conduite et l'image de véhicules « verts » n'est que peu vendeuse. Pour preuve, Harley n'indique nul part quels pourraient être les gains en terme d'émissions de CO2 et la publicité de la Livewire se concentre sur son caractère futuriste plutôt que sur sa contribution à l'environnement.

En fait, la Livewire est plutôt destinée à séduire une clientèle nouvelle, plus jeune et plus féminine peut-être, comme le montre le choix de Scarlett Johansson comme figure de la marque (elle conduira une Livewire dans le film Avengers 2 qui sortira en avril 2015). Le PDG de Harley Davidson, Keith Wandell, a déclaré que la moto électrique « va attirer un tout autre type de consommateurs. Elle pousse des personnes qui n'y auraient typiquement pas pensé vers nos produits. »

(...) Harley ne veut pas louper le coche des technologies du futur. D'autres marques se sont lancées dans les motos électriques, comme BMW. Des entreprises spécialisées sur ce secteur, comme Zero, Brammo ou Energica ont développé des prototypes très performants. La Zero SR possède une autonomie de plus de 200 km et une accélération qui lui permet d'atteindre 150 km/h en 3,3 secondes, pour un prix de seulement 17.000 dollars.


Réagissez à cet article
 (2) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
2 commentaire(s)
[1]
Commentaire par papijo
jeudi 30 octobre 2014 13:24
Moi, je préfère ce modèle: Cliquer ici, cette Harley est un peu trop "futuriste" !
[2]
Commentaire par un physicien
jeudi 30 octobre 2014 14:03
"Contrairement à ses prédécesseurs, qui peuvent facilement consommer 3,5 litres aux 100 kilomètres, la Livewire se contente de 3h30 de recharge." Cà veut dire quoi, SVP ?
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...