Participez aux débats sur l'énergie de demain
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Transports
Mots clefs :   

co2

renault

maroc

environnement

climat


Des noyaux d'olives pour l'usine Renault à Tanger


vendredi 01 octobre 2010

La firme au losange construit une usine «verte» à Tanger qui sera «zéro CO2». Noyaux d'olives et bois d'eucalyptus fourniront l'énergie pour chauffer les fours. Surcoût du projet : 30 millions d’euros.




Lire le reportage sur lexpansion.com

"Un projet exemplaire". Jacques Chauvet, leader de la région Euromed chez Renault, ne mâche pas ses mots. L'usine que la firme au losange construit au Maroc, près du port de Tanger, aura une vraie particularité : elle n'émettra quasiment pas de CO2. Un engagement durable qui permettra d'éviter, chaque année, le rejet dans l'atmosphère de 135 000 tonnes de CO2.
 
« Nous avons repensé entièrement certains process en amont, précise Patrick le Vaillant, directeur commercial de Veolia Environnement, partenaire de Renault sur ce projet. Par exemple, nous avons réduit la consommation d'eau de 70%, soit l'équivalent, sur un an, de 175 piscines olympiques. Nous avons également modifié la cabine de peinture, qui représente 70% de la consommation énergétique d'une usine automobile. » Comment ? En changeant le mode de cuisson des peintures. « Nous avons mis au point une technologie d'eau sous pression à haute température, ce qui nous permet d'utiliser une source d'énergie « verte », la biomasse, plutôt que du gaz », précise Patrick le Vaillant.

Pour chauffer les fours, deux « carburants » ont été choisis : les noyaux d'olive et le bois d'eucalyptus. Cinq cents d'hectares de terres ont été achetés. Des arbres à courte rotation ont été plantés. La première récolte aura lieu dans trois ans. 

 Ca, c'est pour l'énergie thermique, qui représente à peu près 98% des besoins énergétiques du site. Pour satisfaire les besoins électriques « classiques », un accord a été signé avec l'Office national de l'électricité du Maroc : l'électricité sera fournie par des éoliennes, et non par des centrales thermiques. 

 Construire une usine « verte » coûte plus cher : le surcoût est de 30 millions d'euros. La construction d'une chaufferie à biomasse et la mise en place d'un système de traitement des eaux en représente les deux tiers.
Par
Mots clefs :  

co2

renault

maroc

environnement

climat

0 commentaire(s)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox