Participez aux débats sur l'énergie de demain

Eolien: «Les petits opérateurs sont pénalisés par Grenelle 2»


mardi 05 octobre 2010

Procédures administratives, tarifications... Les obstacles paraissent s'accumuler pour le développement de l'éolien. L'avis de deux associés du cabinet Jones Day.


Suite à la loi Grenelle 2, les éoliennes sont désormais considérées comme des installations classées, comme les industries polluantes. Quelles en sont les conséquences ?

Françoise Labrousse : Jusqu'à présent, c'était le régime du permis de construire qui prévalait pour tout projet d'installation d'éoliennes. Mais les conditions d'obtention n'étaient pas claires, pas plus que les recours - en témoigne le contentieux important devant les tribunaux administratifs. Il faut savoir que 60% des projets éoliens font l'objet de recours ! Dans ces circonstances, considérer les éoliennes comme des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE) présente un avantage : ce régime a été créé dès 1810, la procédure est parfaitement connue et maîtrisée. Les choses sont d'autant plus claires qu'une autorité compétente est aujourd'hui clairement désignée : le préfet. Le nouveau régime devrait clarifier les obligations et responsabilités des exploitants d'éoliennes et leur offrir plus de sécurité juridique.

Toutes ces mesures, notamment les baisses de tarification, pénalisent les petits opérateurs...

Laurent Vandomme : Clairement. Beaucoup de start-up, dans l'éolien et le solaire, ont bâti leur business-model sur la base des tarifs en vigueur au moment de leur élaboration. Or, les tarifs de rachat d'électricité du photovoltaïque ont baissé de 12% et l'on impose désormais un seuil de 5 mâts minimum pour les futures fermes éoliennes. Du coup, un certain nombre de « petits » projets qui étaient dans les cartons ne verront jamais le jour.

F. L. : Sans oublier l'obligation de démantèlement et de remise en état, qui contraint les opérateurs à apporter des garanties financières importantes. Cette mesure a été instaurée pour prévoir une éventuelle défaillance de l'exploitant et pour limiter la spéculation. Mais elle impose aussi d'avoir les reins solides...

Qu'en est-il des projets éoliens off-shore, sur les côtes atlantiques et normandes ? Pensez-vous qu'ils verront le jour ?

  L. V. : Pour mener de tels projets, il faudra mettre en place de véritables consortiums. Mais pour qu'ils voient le jour, et que la rentabilité soit au rendez-vous, il faudra régler une question d'importance : qui prendra en charge les coûts de raccordement, qui sont quasiment aussi élevés que les coûts de construction des éoliennes ? Au Danemark, où des fermes éoliennes off-shore ont été construites, ces coûts de raccordement ont été pris en charge par le gestionnaire du réseau. Si ce n'est pas le cas, en France, les opérateurs demanderont une hausse du prix d'achat de l'électricité, qui est actuellement de 13 centimes d'euros le kilowatt-heure pendant les 10 premières années. La solution pourrait être d'instituer des tarifs spécifiques en fonction des projets.

(Propos recueillis par Charles Haquet)

Par
7 commentaire(s)
[1]
Commentaire par g.jacquin
mardi 05 octobre 2010 15:20
Régime ICPE pour l’éolien !

Et voilà… c’est reparti !!! j’ai écrit il y a quelques mois, qu’un jour, un apporteur de projet ou équivalent, allez nous dire que l’ICPE était un gage de sûreté, de pérennité, voir d’écologie etc.. Et que le gentil public pouvait dormir sur ces deux oreilles !

C’est fait !!! par François Labrousse !

Je rappelle que la procédure ICPE qui s’applique aux éoliennes est la procédure simplifiée qui ne nécessite qu’une autorisation (niveau le plus bas des ICPE).
Cette autorisation est donnée sur présentation d’un dossier de conformité !!! Autrement dit, le dossier constructeur qui fait partie (normalement) du dossier d’étude, et qui est suffisant.

Ou si vous préférez, l’ICPE pour l’éolien, tel qu’il est mis en œuvre, c’est du gros pipo !!!



[2]
Commentaire par g.jacquin
mardi 05 octobre 2010 15:25
Je rappelle le titre de l’article : Eolien: «Les petits opérateurs sont pénalisés par Grenelle 2»

Mais puisque vous parlez PV, allons-y M. Vandomme !

1) Vous écrivez : beaucoup de Start Up… Oui, vous avez raison, presque toutes les sociétés de plomberie, d’électricité, … mais aussi de n’importe quoi d’autres (fringues, bistrots, … j’en passe et des moins bonnes), ont vu dans le PV une opportunité !!! Ce ne sont pas des Start Up (ça fait sans doute classe!!! start Up!) !!! sans comprendre l’essentiel :
les tarifs de rachat comme les crédits d’impôts pèsent sur tous les Français ! Et qu’il est normal de réguler le marcher ! et ça ne fait que commencer !

2) On parle de mats ou on parle de puissance ???? Un projet de 2 MWe en 2 éoliennes (2 mats) est parfaitement possible en 5 éoliennes (5 mats) de 400 KWe. Certes, la rentabilité sera légèrement moins bonne, mais le prix d'achat des éoliennes de 400 KWe est proportionnellement beaucoup moins élevé que les 2 MWe(les Allemands et les Danois en vendent plein))) !

Mais comme de toute façon, l’éolien ne sert à rien pour la France, autant ne rien faire !!!

Les petits projets comme les gros, les Français saurons s’en passer sans difficulté !
[3]
Commentaire par g.jacquin
mardi 05 octobre 2010 15:27
Prise en charge du démantèlement…

Vous parlez démantèlement de l’éolien ? Mais pourquoi ??? Ce n’est pas pour toujours ??? Ce n'est pas fiable!!! y a des risques financiers vus les tarifs de rachats ????????

Mais alors, ça ne vaut rien ! Et puis, n’est-il pas normal de le prévoir puisque ce gouvernement est incapable de gérer la France à long terme (c’est l’objet de votre article) Il va rebaisser les tarifs de rachat à un tel niveau que bon nombre de promoteurs éoliens vont disparaître ! Quid de leurs machins ???

Alors, autant provisionner tout de suite le démantèlement !

Mais, est-ce que le sens de vos propos ne serait pas de nous faire croire que l’argument démantèlement, qu’utilisent les antis éoliens, est devenu caducs ????

Pour autant, Les Français seront vigilant à ce que cette somme soit versée sur un compte bloqué avant le début des travaux (si travaux, il y a).
[4]
Commentaire par g.jacquin
mardi 05 octobre 2010 15:40
Prise en charge des coûts de raccordements par les Français…

Nous y voila !!! L’éolien ne sert à rien pour la France, techniquement, ça ne marche pas, ça coûte la peau des fesses, …

Mais ça ne fait rien… Antolini demande que les raccordements offshore soient payés par les Français !
Et bien non ! Nous dénoncerons comme toujours cette imposture !

D’autres parts, je vous rappelle que le coût moyen du KWh en France est de 11 CTS pas 13 !!! Vous faites de la psychologie bon marché ????

Si toutes les magouilles que vous mettez en place n’existaient pas, rien qu’en investissant dans l’isolation de l’habitat et la modernisation des moteurs thermiques ou leurs remplacements par de l’électrique, on devrait diminuer largement les émissions de CO2.

Avec vos montages idiots, le résultat est clair, on Polluera d'avantages!!

En ce qui concerne notre production électrique actuelle, que les autres pays fassent comme nous et la planète ne s'en portera que mieux !

Heu… vous n’avez pas peur qu’a force de prendre les Français pour des c..s, qu’un jour, cela se termine très mal ?

Votre article ? NOTHING TO SEE …
[5]
Commentaire par g.jacquin
mardi 05 octobre 2010 16:00
Puisque vous parlez de Startup, pourquoi ne pas en créer qui se spécialise en Hydroliennes ????
L'hydrolien a comme avantage d'être prédictible ce que ne peut faire l'éolien!

Alors ???? Ah oui, j'oubliais... c'est juste un peu plus complexe !!!! Pas à la portée des premiers venus.

Ben oui! pas question de baratiner les banquiers sur un sujet qui requière des connaissances en métallurgie sous-marine, motorisations etanches, travaux en immerssion etc...

Et puis, on n'est pas dans le même facteur d'échelle!!! l'hydrolienne inférieure à 5 MWe n'est pas rentable!!!

Et oui... ce sont de véritables projets industriels à ne pas mettre entre toutes les mains! EDF, RTE oui... Les autres, vaut mieux pas!

En clair, y'en à marre de ces charlots qui ne touchent pas terre sur le plan technique, comme écologique, mais qui nous font prendre des vessies pour des lanternes!
[6]
Commentaire par Carl
vendredi 15 octobre 2010 18:40
les petits opérateurs ont qu'a se tourner vers les petites éoliennes ...pour alimenter des point isolés et en bout de ligne ceci sans dégrader les paysages ...Ils ont aussi qu'a investir dans l'hydrolien.... là il y a du bon travail a faire ...quand aux grands opérateurs, si ils ne mettent pas leurs machines a 45 km ...comme va le faire Google aux uSA ...alors je pense qu'ils sont pas au bout de leurs peines ! car on ne peut pas laisser ces gens démolir nos côtes et toutes les économies qui découlent directement de leurs beautés . c'est criminel et les gens se laisseront pas faire .
[7]
Commentaire par Carl
vendredi 15 octobre 2010 18:41
les petits opérateurs ont qu'a se tourner vers les petites éoliennes ...pour alimenter des point isolés et en bout de ligne ceci sans dégrader les paysages ...Ils ont aussi qu'a investir dans l'hydrolien.... là il y a du bon travail a faire ...quand aux grands opérateurs, si ils ne mettent pas leurs machines a 45 km ...comme va le faire Google aux uSA ...alors je pense qu'ils sont pas au bout de leurs peines ! car on ne peut pas laisser ces gens démolir nos côtes et toutes les économies qui découlent directement de leurs beautés . c'est criminel et les gens se laisseront pas faire .
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Spécialiste en droit de l'environnement (changement climatique, pollution, gestion des déchets, amiante et risques industriels), Françoise Labrousse enseigne au master Droit de l'environnement à l'Université Paris...

Lire la suite

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox