Participez aux débats sur l'énergie de demain
, Rédacteur en chef de l'Usine à GES
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Prospective

La transititon énergétique, oui mais laquelle?


, Rédacteur en chef de l'Usine à GES
lundi 13 août 2012

Le président Hollande a promis un grand débat national sur la transition énergétique. Mais tout dépend de ce qu'on met derrière cette notion et là, c'est moins clair !.


Voir la dernière lettre de L'usine à GES

Dans les prochaines semaines s'ouvrira un débat national sur l'énergie. Pour le différencier des deux précédents, le gouvernement le consacrera à la transition énergétique. Mais de quelle transition parlons-nous ?

De celle qui nous permettrait de diviser par 4 nos émissions de GES, à l'horizon de 2050, comme ordonné par la loi Pope de 2005 ?

Ou de celle prônée par nos grands énergéticiens ? Encore faudrait-il qu'ils se mettent d'accord entre eux.

EDF rêve d'allonger à 60 ans la durée de vie de ses 58 réacteurs. Ce qui lui permettrait, en construisant quelques EPR de transition, de développer un nouveau parc majoritairement composé de réacteurs de quatrième génération : des surgénérateurs, lointains descendants de Superphénix. La production française d'électricité resterait majoritairement nucléaire jusqu'à l'orée du XXIIe siècle.

GDF Suez est plutôt partisane d'un mix nucléaire-gaz. Ce qui tombe bien, le groupe de Gérard Mestrallet excelle dans les deux technologies.

Comme son concurrent gazier, Total se verrait bien exploiter les hypothétiques gisements de gaz de schistes dont regorgerait le sous-sol français. Un récent rapport du département américain à l'énergie chiffre à un siècle de consommation (au rythme actuel) les ressources qui se cacheraient sous nos pieds.

Ces trois visions ont de gros défauts. Elles réservent une place modeste aux énergies renouvelables et à la maîtrise de la demande d'énergie. Priorité est donnée à la production ! Or de nombreux exemples (Ecowatt et Concours de la Famille à énergie positive, en France, Japon post-Fukushima) montrent que des usagers motivés et informés peuvent réduire assez considérablement leur consommation.

Les scénarios des énergéticiens font aussi l'impasse totale sur les transports, à l'origine pourtant de 34,5 % des émissions françaises de CO2 (10 % de mieux que la moyenne européenne). Ceux de GDF Suez et de Total oublient enfin qu'aucun pays doté d'importants gisements d'hydrocarbures n'a investi dans l'efficacité énergétique. Des États-Unis à la Russie, en passant par les pétro-monarchies, le Canada ou le Venezuela, tous sont des ogres énergétiques. Est-ce cela que nous voulons pour l'Hexagone ?


Par
Réagissez à cet article
 (9) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
9 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Hervé
mardi 14 août 2012 00:18
J'espere que dans ce "débat" ils penseront aussi à chiffrer leurs proposition et à parler des contraintes quelles vont apporter dans tous les domaines (fature électrique, emploi, déficit comercial...). Si on doit payer le courant une fortune pour l'avoir de disponible tous les 36 du mois, çe genre de détail sans importance devra aussi devra être débattu.
[2]
Commentaire par patrig k
mardi 14 août 2012 15:25
Est-ce cela que nous voulons pour l'Hexagone ? N'est ce pas ce qui est déjà ? Les indépendances nucléaires françaises, du Niger-Namibie-Uraminasec-Australie-Canada et les Etc ; ont nourris les appétits, pour déstocker le co2, vieux de millions d'années, tout autant dans les transports, qu'à chauffer à la pointe des grilles pain nucléaires-carbonés , à "higt cost"
[3]
Commentaire par patrig k
mardi 14 août 2012 15:25
Est-ce cela que nous voulons pour l'Hexagone ? N'est ce pas ce qui est déjà ? Les indépendances nucléaires françaises, du Niger-Namibie-Uraminasec-Australie-Canada et les Etc ; ont nourris les appétits, pour déstocker le co2, vieux de millions d'années, tout autant dans les transports, qu'à chauffer à la pointe des grilles pain nucléaires-carbonés , à "higt cost"
[4]
Commentaire par LAMER
jeudi 16 août 2012 13:06
Nous attendons évidemment tous, ce débat sur l'orientation de la France dans le domaine de de l'énergie. Espérons qu'il y ait un travail réalisé sur la tarification de l'électricité et de l'énergie en général, celui ci aura un impact sur la maîtrise des consommations.
[5]
Commentaire par LAMER
jeudi 16 août 2012 13:06
Nous attendons évidemment tous, ce débat sur l'orientation de la France dans le domaine de de l'énergie. Espérons qu'il y ait un travail réalisé sur la tarification de l'électricité et de l'énergie en général, celui ci aura un impact sur la maîtrise des consommations.
[6]
Commentaire par LAMER
jeudi 16 août 2012 13:06
Nous attendons évidemment tous, ce débat sur l'orientation de la France dans le domaine de de l'énergie. Espérons qu'il y ait un travail réalisé sur la tarification de l'électricité et de l'énergie en général, celui ci aura un impact sur la maîtrise des consommations.
[7]
Commentaire par un physicien
mardi 28 août 2012 15:42
Je conseille la lecture de : http://www.manicore.com/documentation/transition_energie.html
[8]
Commentaire par prorisque
mardi 23 octobre 2012 07:58
allo-re, Dr renard met que faire quand notre porte monnaie, peut plus suivre l' absurdèsque d'hier de nos "cols égrisaillés, ce-jour" !!!. - bein, peut être courageusement ceci= s'autonomisé et produire notre énergétique que minimiser les flux ainsi que créer une sorte de pôle régional socio-professionnel et ingénierique, où des cracs seraient h24/7 attelé en table ronde pour étudier/coordonnés chose de cette essor recherchée, ainsi que prendrait acte concret du citoyen résident de cette région, sur ce qu'il pourrait être porteur comme bonne idée d'intérêt général qu'au gré des recherches dus moments ?; sinon, bah continuation distinguée à c'euh contribuant à faire/investir de l'argent public dans des absurdèsqueries industriellement et plus-tard, même genre de problème réapparaîta et sera fait tous ça pour les beaux yeux dû dicta du "moi, Chef et toi fait ains tu prendra si faute me retombe dessus"
[9]
Commentaire par Darnault Christian
jeudi 29 novembre 2012 10:06
Dans le domaine du chauffage, les chaudieres fioule ou Gaz ont des rendement 108%. Dans les transports, les rendements des moteurs à explosions sont de 35%, 65% de l'énergie part en chaleur (800°C à l'explosion) dans les pots d'échappements. En utilisant cette chaleur pour fabriquer de l'électricité, on peut doubler le kilométrage des véhicules bi-énergies. Avantages: on divise par 2, la pollution, la consommation nationale de pétrole, on double le kilométrage parcouru pour la même quantité d'essence, on charge les batteries en permanence même à 130km/h sur autoroute, on utilise l'électricité en ville, embouteillage péage etc. Si le sujet intéresse je suis prêt à le defendre devant des experts. Le systeme fonctionne dans ma tête, manque les ingénieurs et les finances. La bouteille à la mer est lancée. Merci à celui qui relèvera le défis.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox