Participez aux débats sur l'énergie de demain
Auteur
Léa-Sarah Goldstein, journaliste, collabore à "la chaîne Energie".Léa-Sarah Goldstein a 26 ans. Après une classe préparatoire de Lettres Supérieures au Lycée Paul Valéry de Paris, puis,...

Ils réduisent leur espace vital pour mieux respecter l'environnement


vendredi 08 janvier 2010

Il y a 20 ans, aux Etats-Unis, le slogan en vogue était "Bigger is Better". Aujourd'hui, des adeptes intransigeants du mouvement "Tiny Houses" vivent de rien, dans peu d'espace, pour se rapprocher de la nature...


L'homo-ecologicus vit dans une toute petite maison

Le jour où Brett Butler, Jake Weller et Ann Holley en ont eu assez de vivre dans des résidences étudiantes ordinaires, ils ont tout plaqué pour vivre en harmonie avec la nature. Ils ont donc crée leur propre logement, et depuis, ils vivent dans un tipi, une géode, ou une Protohaus, au fond des bois. Disciples du mouvement «Tiny Houses» (par opposition au concept américain bigger is better), ces jeunes ont mis en commun leur savoir-faire, sculpture et design industriel, pour se créer un cadre de vie en adéquation avec l'impératif environnemental.

Pour survivre dans la forêt des Blue Ridge Mountains, Brett Butler, l’homme au tipi, se chauffe au bois, chasse l’écureuil, et stocke sa nourriture dans une glacière bien isolée, pour ne pas tenter les bêtes sauvages…et remercie chaque jour son père «de l’avoir inscrit au Scouts quand il était petit».








Autre scénario pour l’habitant de la tente géodésique, qui vit au bord de la route qui mène au campus du Juniata College en Pennsylvanie. Pour réduire au maximum son impact sur l’environnement, Jake Weller se chauffe fioul, récupère les eaux de pluie pour se laver, et fait ses besoins dans des toilettes sèches. Pas totalement indépendant énergétiquement, Jake espère trouver rapidement une solution pour ne plus avoir besoin de se raccorder au réseau électrique de son campus.



Issue, à l’origine, d’un travail scolaire, la Protohaus de Darren Macca et D’Ann Holley offre un espace habitable de 12 m2, pour un temps de construction éclair de 7 semaines. Cette maison, entièrement construite à partir de matériaux recyclés, est totalement indépendante énergétiquement grâce à ses panneaux solaires, son réfrigérateur au propane et ses toilettes au compost. Mieux, elle est mobile ! Bâtie sur des roulettes, la Protohaus suit ses propriétaires dans leurs déplacements. D’après Darren Macca (le mari d’Ann), changer radicalement de style de vie leur aurait permis de repenser totalement leur rapport à la société de consommation : « Lorsque nous avons vidé nos placards, nous nous sommes rendus compte qu’ils étaient pleins de choses dont n’avions même plus connaissance, aujourd’hui, nous n’avons plus que cinq tenues, qui nous permettent tout de même quelques alternatives. Puisque nous n'avons plus de place, nos dépenses se concentrent exclusivement sur l'achat de bons fromages et de bon vins».

Via Good

En savoir plus, le diaporama du New York Times

Si vous vous intéressez au mouvement Tiny Houses, rendez-vous sur le blog d'Hillary -This Tiny House-  jeune américaine, "obsédée par les espaces réduits et l'efficacité énergétique, désirant vivre légèrement sur Terre". Depuis 8 ans, elle enchaîne les expérience insolites : elle a vécu successivement dans une yourte, une maison perchée dans un arbre, une cabane sur un toit...

Voir également cette vidéo :









PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !