Participez aux débats sur l'énergie de demain
Mots clefs :   

obama

énergie

géopolitique

pétrole


Obama croît toujours en la «géopolitique du pétrole»


jeudi 28 juin 2012

Pour le professeur Michael Klare du Hampshire College, le président Barack Obama suit un modèle en matière de politique énergétique mondiale : l'ancien vice-président de George Bush, Dick Cheney, très lié à l'industrie du pétrole.


Voir l'analyse complète sur European Energy Review


Au fur et à mesure que se précisent les détails de la guerre engagée par l'administration américaine contre les terroristes et les mouvements armés hostiles - un mélange d'attaques par drones, d'opérations clandestines et d'assassinats ciblés -, le président Obama paraît s'engager de plus en plus dans les pas de son prédécesseur George W. Bush. Et en matière de politique énergétique, c'est l'ancien vice-président Dick Cheney qui semble servir de modèle à Barack Obama.


Sa politique ressemble étrangement à celle de Cheney, particulièrement dans la façon dont il s'est engagé dans une "géopolitique du pétrole" considérée comme un élément essentiel de l'effort global américain pour rester la puissance dominante du monde.

De 1995 to 2000, Dick Cheney avait présidé et dirigé la société Halliburton, acteur majeur du secteur parapétrolier. Après son accession à la vice-présidence, il dessina à la demande de Bush une nouvelle stratégie nationale qui a depuis largement guidé la politique américaine.

Pour Cheney, la production mondiale de pétrole n'augmentait pas assez vite pour satisfaire la demande mondiale croissante. Assurer un contrôle sur les réserves de pétrole et de gaz naturel devenait alors une tâche prioritaire pour tout Etat désireux d'accéder -ou de se maintenir- à un niveau de puissance mondiale. A l'inverse, l'émergence d'un pays peut être stoppée si on lui limite l'accès aux approvisionnements essentiels en énergie.

Aux yeux de Cheney, le pétrole est au coeur des relations internationales et détermine en grande partie l'ascension et la chute des grandes nations . Il est une ressource critique pour laquelle il peut être quelquefois nécessaire de faire la guerre
 (...)

Soutien à l'exploitation du gaz de schiste

Tous les principes de la politique de Cheney sont maintenant appliqués par le President Obama, estime le Pr Klare.

En ce qui concerne le renforcement de l'indépendance énergétique, Obama a adopté l'orientation ultra-nationaliste de Cheney en matière de pétrole et de gaz, avec son appel à faire appel davantage à la production nationale et à celle des partenaires du monde occidental, quels que soient les risques du forage dans les zones off-shores fragiles ou l'utilisation de techniques dangereuses comme la fracturation hydraulique des roches.

"Au cours des trois dernières années", s'était-il félicité en janvier dans son discours sur l'état de l'Union, "nous avons ouvert à l'exploitation pétrolière et gazière des millions de km2 et je vais demander à mon administration d'ouvrir plus de 75% de nos surfaces off shore potentielle. Dès maintenant, la production pétrolière américaine est la plus haute des huit dernières années. L'année dernière, notre dépendance à l'égard du pétrole importé a baissé, à un niveau record depuis 16 ans ». Il avait évoqué avec enthousiasme l'exploitation du gaz de schiste : « nous avons une réserve de gaz naturel qui peut durer 100 ans. Mon administration fera tout pour développer de façon sûre cette énergie ».

Obama a aussi manifesté son désir d'accroître ses approvisionnements énergétiques en provenance du monde occidental, réduisant ainsi sa dépendance à l'égard de fournisseurs peu sûrs ou inamicaux du Moyen-Orient et d'Afrique. En mars 2011, au moment des « printemps arabes », il s'était rendu au Brésil pour cinq jours de discussions commerciales. Pour beaucoup d'observateurs, l'attention portée par Obama au Brésil était intimement lié à l'émergence de ce pays comme un fournisseur majeur de pétrole, grâce aux découvertes off-shore dans les couches salifères de l'Atlantique. Alors que les environnementalistes mettaient en garde contre les risques du forage off-shore - mis en évidence par l'explosion de la plateforme Deepwater, Obama n'avait pas fait secret de ses priorités géopolitiques. « Quand vous serez prêts à vendre, nous serons un de vos meilleurs clients", a-t-il dit aux Brésiliens.

En même temps, s'il a mis en avant le retrait des troupes de combat d'Irak, Obama a clairement indiqué que les Etats Unis garderaient leur rôle de gardien ultime des routes maritimes du Golfe et a affirmé la nécessité d'assurer un contrôle sur les routes entre le détroit d'Ormuz et la mer de Chine. Comme dans le plan Cheney de 2007, un élément central de la politique Obama est la mise en place d'un réseau de bases militaires et d'alliances entourant la Chine, considérée comme la puissance montante du monde.
 
Par
Mots clefs :  

obama

énergie

géopolitique

pétrole

Réagissez à cet article
 (5) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
5 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Jean-Francois Morf
jeudi 05 juillet 2012 21:02
Obama, c'est Bush No 3! Et peut-être que si on connaissait ses participations, camouflées sous la dénomination "Bank of England Nominee", elle ressembleraient étrangement à celles de Bush 1 et 2... (les chefs d'Etat sont au bénéfice du secret bancaire total à la banque d'Angleterre, ce qui ne les empêche pas de fustiger le secret bancaire)
[2]
Commentaire par anonyme
mercredi 18 juillet 2012 17:17
et oui JF tu as raison, ca fait 25 ans si ne n'est plus que tous les presidents des USA vont dans la meme voie ... Normal, ils proviennent tous de la meme "confrérie" les "Skulls & Bones"... (et le candidat non élu en fait generalement partie aussi (John Kerry etc...)
[3]
Commentaire par anonyme
mercredi 18 juillet 2012 17:17
et oui JF tu as raison, ca fait 25 ans si ne n'est plus que tous les presidents des USA vont dans la meme voie ... Normal, ils proviennent tous de la meme "confrérie" les "Skulls & Bones"... (et le candidat non élu en fait generalement partie aussi (John Kerry etc...)
[4]
Commentaire par anonyme
mercredi 18 juillet 2012 17:17
et oui JF tu as raison, ca fait 25 ans si ne n'est plus que tous les presidents des USA vont dans la meme voie ... Normal, ils proviennent tous de la meme "confrérie" les "Skulls & Bones"... (et le candidat non élu en fait generalement partie aussi (John Kerry etc...)
[5]
Commentaire par anonyme
mercredi 18 juillet 2012 17:18
et oui JF tu as raison, ca fait 25 ans si ne n'est plus que tous les presidents des USA vont dans la meme voie ... Normal, ils proviennent tous de la meme "confrérie" les "Skulls & Bones"... (et le candidat non élu en fait generalement partie aussi (John Kerry etc...)
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox