Participez aux débats sur l'énergie de demain

Les pétroles de schiste, c’est l’avenir !


lundi 27 février 2012

En France, on a du pétrole mais on n'a plus d'idées. Nous avons banni les hydrocarbures de schiste alors qu’il s’agit peut-être, pour toute la planète, de l’énergie de l’avenir.


Les hydrocarbures de schiste renfermés dans notre sous-sol sont une chance qu'il faudrait exploiter. Qui plus est, ce que l'on qualifie de gisements non conventionnels l'est peut-être à tort : il pourrait ne s'agir que d'avatars d'une roche mère plus profonde encore. De quoi ouvrir des perspectives à l'exploration profonde !

Ce n'est qu'une hypothèse bien sûr mais, si elle devait se concrétiser, cela pourrait vraisemblablement changer la donne énergétique à l'échelle du monde : la Terre est peut-être bien plus riche en hydrocarbures qu'on ne le croit aujourd'hui. 
Les manuels nous apprennent que ces hydrocarbures de gisements dits « non conventionnels » sont retenus par adsorption dans le « schiste » nourricier et qu'il leur arrive parfois de s'en échapper, goutte par goutte, pour venir se piéger dans des couches poreuses sus-jacentes. On parle alors de gisements d'hydrocarbures « conventionnels ». Il en existerait pas moins d'un million de par le monde.

Mais contrairement aux idées reçues, les géologues considèrent que ces gisements « conventionnels » ne sont que des avatars : ce sont tout au plus des indices qui signalent la présence d'une roche mère en profondeur. Pour tout dire, ils sont... non conventionnels tandis que ces « schistes » d'origine marine ou lacustre qui combinent le rôle de mère génitrice et de mère adoptive sont, eux, les véritables gisements conventionnels. Et comme ils étendent leur manteau sur  plus de 70% de la surface de la Terre - l'équivalent de la surface des océans - il est légitime de penser que les ressources qu'ils contiennent et les réserves qui en découleront sont et seront quasi inépuisables, à l'échelle humaine tout au moins. Il suffirait de poursuivre les développements technologiques d'exploration et de forage.

Avec sa Zone Economique Exclusive de 10 035 000 km² (la deuxième plus grande du monde), la France pourrait ainsi devenir un interlocuteur énergétique majeur lorsqu'il sera économiquement rentable de rechercher du gaz en mer au large des côtes des six continents (Antarctique compris...).

Dans cette optique, on serait tenté de dire que la recherche et la production d'énergies alternatives, à grand renfort de primes et de subventions à  la charge du contribuable, deviendraient inutiles. Tout cet argent que nous n'avons pas et que nous empruntons à taux d'intérêt croissants serait donc gaspillé. Quel candidat à l'élection présidentielle osera soulever au moins la question ?

En France, les autorités ont préféré interdire les forages contre l'avis des professionnels. Du jour au lendemain, des pans entiers de notre économie risquent de disparaître. Souvenez-vous, il y a quelques décennies nous n'avions pas de pétrole mais nous avions des idées. Notre industrie parapétrolière était à l'époque l'une des meilleures du monde. 
Aujourd'hui, on le sait, juste sous nos pieds, nous avons du pétrole. Et même du gaz. Ce sont désormais les idées qui nous font défaut

La France recèle vraisemblablement les plus importantes réserves de gaz et huiles de schiste en Europe. La France a un rôle considérable à jouer dans le domaine de la fourniture d'énergie le jour où il deviendra techniquement et économiquement rentable de rechercher ces hydrocarbures en mer, à condition que les politiques veuillent bien en donner l'autorisation. Ne nous étonnons pas si ce sont des compagnies étrangères qui mèneront le bal en espérant que la TOTAL Corporation USA sera parmi elles.



Par
Réagissez à cet article
 (15) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
15 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Didierbs
mardi 11 décembre 2012 17:41
CeMonsieur a tout a fait raison comme tous les scientifiques... Je ne vois pas comment en France nous pourrions a court terme se passer des gaz et des huiles de schiste... Et la communauté scientifique est globalement bien sur du meme avis. Il n'y a que les gens issus de la pensée unique qui peuvent etre contre cette exploitation... Sans pour cela avoir scientifiquement étudié les diverses techniques possibles....Il est evident qu en l état cette exploitation cause de serieux problemes ecologiques. Mais il est sur aussi que la technologie répondra a ces problemes et proposera rapidement des procédés cohérents....
[2]
Commentaire par Hervé
samedi 21 avril 2012 22:14
Faut il encore qu'il y ait du gaz. Parceque c'est trés loin d'être prouvé et même peu probable.
[3]
Commentaire par Colomb
vendredi 20 avril 2012 19:32
Il s'en fiche pas mal de l'avenir des hommes : lui,il est bientôt mort . Alors les autres...
Tout à fait de l'avis des autres commentateurs, il est effarant d'entendre des gens soit disant intelligents prôner de telles idées .
Mais le pire, c'est que tout cela va se réaliser un jour ou l'autre !!!
Merci d'avance à tous les acteurs de ce désastre programmé .
Il sera toujours temps de dire après: ah ben on pensait pas que ce serait comme ça . Et ce sera fait !
[4]
Commentaire par Vegman
lundi 19 mars 2012 22:55
Docteur Gérard j'ai mal à mon écosystème. Merci d'y veiller puisque selon votre titre vous êtes médecins.
Nous sommes des humains avant tout. C'est le système capitaliste qui nous transforme en destructeur du vivant.
Quelle indécence de se croire Maître et possesseur de la nature.
Un peu de respect pour la planète qui vous a fait naître mon petit docteur.
[5]
Commentaire par GROBON
jeudi 15 mars 2012 21:33
A une époque ou chaque jour des êtres humains moeurs faute d'eau potable un Docteur en génie géologique se permet d'affirmer qu'il faut développer à outrance la recherche et l'exploitation du pétrole et des gaz de schiste. Monsieur daignez expliquer à l'humanité les effets immédiats des forages sur l'eau, les êtres humains et la planète terre!
[6]
Commentaire par cadel
samedi 03 mars 2012 11:48
Le pétrole, c'est peut-être l'avenir pour vous, Monsieur, qui ne serez plus là quand la jeunesse et vos enfants vous maudiront pour leur avoir menti, alors que vous ne pouvez pas ignorer les vérités :
1/ Pétrole : même en réduisant en miette toute la roche-mère au plus profond du bassin parisien (où se trouvent prisonnières les dernières gouttes de pétrole), cela suffirait à peine à couvrir 15 jours par an (au lieu de 3 !!!) pendant très peu d'années, notre consommation actuelle.
2/ Quant aux gaz de schistes, leur exploitation + leur combustion en fait L'ENERGIE 100 fois PIRE QUE LE CHARBON pour nos émissions de CO2.
[7]
Commentaire par JMP48
jeudi 01 mars 2012 12:55
Le mot environnement n'est pas cité une seule fois dans cet article, c'est assez révélateur. Toutefois, il n'est pas interdit de rêver à des méthodes d'extraction propres qui permettraient à la France d'utiliser tout ce gaz et d'éviter des importations coûteuses de pétrole. Le gaz de schiste produit également moins de CO2 que le pétrole, on gagnerait sur tous les tableaux.
[8]
Commentaire par François75
mercredi 29 février 2012 13:18
Hallucinant, que des vieux chnoques( Dr en génie climatique !!!!) puissent encore préconiser de puiser encore et toujours dans les réserves de notre belle planète vivement que cette génération et ses conseils cynique disparaisse de la surface de la terre.Bien sur ce nuisible doit passer ces vacances au Canada en Alberta ou des génies comme lui ont décider de mettre à sac cette ex belle région sauvage
[9]
Commentaire par Fredo30
lundi 27 février 2012 22:27
Donc la logique de ce monsieur,agé,c'est de pomper éternellement des énergies fossiles? fini le développement des énergies propres,pompons tous ce que nous pourrons !Accumulons du co2 dans l'atmosphère,chauffons toujours plus!Quoi le réchauffement climatique ,c'est quoi?
Pépé ferais bien de prendre sa retraite maintenant.
[10]
Commentaire par HélèneL
lundi 27 février 2012 18:51
Il rigole des g'noux, le p'tit Géraaard ! :-)))
[11]
Commentaire par @N_yoda
lundi 27 février 2012 17:39
Ce qui est assez amusant aussi c'est qu'il ne soit nullement fait mention dans cet "article" des méthodes divinatoires utilisées pour réaliser les "estimations" du potentiel de gaz ou d'huiles de schiste...

Parce qu'en vrai, on en a aucune idée de ce potentiel !!

Donc allez faire des gros trous en consommant des millions de m3 d'eau agrémentés de quelques milliers de m3 de produits chimiques divers et variés juste pour vérifier qu'il y a - peut-être - des ressources émettrices de CO2 : non merci !
[12]
Commentaire par Anonymaous
lundi 27 février 2012 15:11
Jean Dujardin a été déclaré comme le meilleur acteur aux USA, en clair, du monde, sauf bien sûr en France. Parce qu'en France le gaz de schiste, c'est un grand malheur et aux USA un grand bonheur. C'est ça la différence française....
[13]
Commentaire par Nico
lundi 27 février 2012 14:07
C'est incroyable, il n'est absolument pas tenu compte dans cet article de la pollution engendrée par la consommation d'énergie fossile !
Une quantité infinie d'hydrocarbure à brûler. Mais c'est le pire cauchemar de l'humanité !
[14]
Commentaire par heptan
lundi 27 février 2012 12:47
L'avenir, ça peut aussi être d'économiser l'énergie, et de l'utiliser à bon escient. C'est sûr que ça rapportera moins aux actionnaires pétroliers..
Et puis les français n'ont peut être pas envie de donner leur territoire en pâture à la pire espèce de pollueurs que la Terre ait portée !
[15]
Commentaire par yt75
lundi 27 février 2012 11:30
Il est surtout essentiel de comprendre que l'on est aujourd'hui au pic (maximum barils/jour) de "production" de pétrole, voir par exemple article paru dans Nature le 26 janvier à ce sujet :
http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/
Les hydrocarbures non conventionnels n'arriveront pas au débit que permettait le "miracle" des hydrocarbures faciles.
Pour mémoire :
pic de production US : 1971 (10 millions barils/jour alors, autour de 5 aujourd'hui)
pic mer du Nord : 2000
pic Mexique : 2005
par exemple
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Gérard S. MedaiskoGéologue-conseil.Docteur en génie géologique de l'Université de la Sorbonne. Ancien conseiller pétrolier du Secrétariat Général des Nations Unies.Cliquez ici pour consulter les archives...

Lire la suite

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...

Chiffres Clés
La responsabilité éditoriale de «la chaîne Energie» est assurée par Béatrice Mathieu, journaliste à L'Expansion.
La chaîne est animée par Yves de Saint Jacob (Agence Newsteam).

En partenariat avec:
et
Newsletter et Alertes
Choisir sa mutuelle

Comparez plus de 200 offres chez les plus grands assureurs !

MutuelleConseil
avec MutuelleConseil
Voitures d'occasion

Trouvez votre bonheur avec + de 260 000 véhicules d'occasion

La Centrale
avec La Centrale
Immobilier

Découvrez nos annonces et trouvez
votre futur chez vous !

Immobilier
avec Logic-Immo.com
Locaux d'Entreprise

Trouvez vos prochains bureaux parmi plus de 13 000 annonces !

Bureaux Locaux
avec Bureaux Locaux
Abonnement Vin

Recevez 2 grands vins tous les mois dans votre boite aux lettres

Abonnement Vin
avec MyVityBox