Participez aux débats sur l'énergie de demain
, Eco-Act
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Climat

Des solutions pour réduire l'empreinte environnementale


, Eco-Act
lundi 30 juillet 2012

Au récent sommet RIO+20, Eco-Act a présenté une série de solutions pour réduire l'empreinte environnementale. Que ce soit pour réduire les émissions de GES ou pour compenser les émissions incompressibles.


Voir aussi les articles de Gérald Maradan,  directeur général d'Eco-Act, et les articles de Thierry Fornas, président.

Invité par l'ADEME International dans le cadre des« Innovations vertes françaises pour une société post-carbone » de Rio+20, EcoAct a présenté un panel de solutions de réduction de l'empreinte environnementale : empreintes carbone et ACV (Analyse du cycle de vie), mesures de réductions d'impacts environnementaux, mais aussi projets de compensation carbone.

Afin de montrer que l'ensemble des acteurs peut s'engager dans la lutte contre le changement climatique à différentes échelles, revenons un instant sur deux exemples concrets présentés.

Prenons le cas d'une papeterie voulant quantifier l'empreinte carbone de ses différents produits. Après l'identification de la méthodologie la plus adaptée à ses objectifs et à ses produits (Bilan Produit®, PAS 2050), l'approche permet d'identifier les phases les plus impactantes du cycle de vie des papiers commercialisés vis-à-vis de l'indicateur carbone, et d'engager une démarche de réduction significative de ces impacts. La papeterie concernée peut alors non seulement comparer les différents types de papier et évaluer l'empreinte carbone d'une commande, mais aussi enrichir son offre et réduire son empreinte carbone en proposant de nouveaux produits éco-conçus.

En pratique, il est souvent impossible d'éviter la totalité des impacts du produit ou service étudié ; on parle d'émissions « incompressibles ». La compensation carbone, née du Protocole de Kyoto, rentre alors en jeu. Concrètement, l'entreprise limite son impact en acquérant des crédits carbone issus d'un projet de compensation encadré par un standard rigoureux reconnu à l'international ; ainsi, EcoAct assure que les crédits générés correspondent à des projets identifiés, audités et vérifiés périodiquement.

Prenons l'exemple d'un projet de remplacement de foyers traditionnels pour la cuisson des aliments par des foyers améliorés plus efficaces énergétiquement permettant plusieurs bénéfices : atténuation de la déforestation, amélioration de la santé des femmes et des enfants et diminution des dépenses en bois et du temps dédié à la collecte.

Développer ce type de projet est beaucoup plus compliqué qu'il n'y paraît et demande une véritable expertise technologique et sociologique afin de s'assurer de la pérennité du projet. En effet, il ne suffit pas de transposer une technologie d'un pays à un autre car les barrières culturelles constituent un frein à la compréhension de la demande et conduisent à de mauvaises adaptations. La démarche d'implémentation de foyers améliorés n'est donc possible que dans la mesure où des protocoles statistiques et de nombreux tests en laboratoire et sur le terrain sont menés, conduisant à un foyer efficace parfaitement adapté aux habitudes culinaires locales et à un schéma d'implantation précis.

À l'instar de ce projet, EcoAct se tourne vers des technologies ayant un fort potentiel en termes de réduction d'émissions de gaz à effet de serre et d'amélioration de qualité de vie des utilisateurs - deux éléments nécessaires à la constitution d'un projet de compensation.

Fanny JOUBERT - EcoAct.


Par
Réagissez à cet article
 (9) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
9 commentaire(s)
[1]
Commentaire par patrig k
lundi 30 juillet 2012 17:01
Ben voyons ... Commencer tout d'abord à diminuer la consommation de papier, donc de production de cette usine, et non pas de mettre en cause les populations qui sont statistiquement les moins émettrices de CO2 ! Diminuer l'éclairage des stars médiatiques éclairées par des milliers de spots pour des émissions de TV débiles, et diffusées à longueur de journée et d'année ... Ce satisfaire d'un steak à la semaine, au lieu de goinfrer les cotes de b?uf matin midi et soir ... ! On comprend mieux pourquoi, ces grandes messes ont si peu de portée, avec ces priorités de riches imposées aux plus démunis...
[2]
Commentaire par patrig k
lundi 30 juillet 2012 17:01
Ben voyons ... Commencer tout d'abord à diminuer la consommation de papier, donc de production de cette usine, et non pas de mettre en cause les populations qui sont statistiquement les moins émettrices de CO2 ! Diminuer l'éclairage des stars médiatiques éclairées par des milliers de spots pour des émissions de TV débiles, et diffusées à longueur de journée et d'année ... Ce satisfaire d'un steak à la semaine, au lieu de goinfrer les cotes de b?uf matin midi et soir ... ! On comprend mieux pourquoi, ces grandes messes ont si peu de portée, avec ces priorités de riches imposées aux plus démunis...
[3]
Commentaire par patrig k
lundi 30 juillet 2012 17:01
Ben voyons ... Commencer tout d'abord à diminuer la consommation de papier, donc de production de cette usine, et non pas de mettre en cause les populations qui sont statistiquement les moins émettrices de CO2 ! Diminuer l'éclairage des stars médiatiques éclairées par des milliers de spots pour des émissions de TV débiles, et diffusées à longueur de journée et d'année ... Ce satisfaire d'un steak à la semaine, au lieu de goinfrer les cotes de b?uf matin midi et soir ... ! On comprend mieux pourquoi, ces grandes messes ont si peu de portée, avec ces priorités de riches imposées aux plus démunis...
[4]
Commentaire par patrig k
lundi 30 juillet 2012 17:01
bbbb
[5]
Commentaire par patrig k
lundi 30 juillet 2012 17:02
Ben voyons ... Commencer tout d'abord à diminuer la consommation de papier, donc de production de cette usine, et non pas de mettre en cause les populations qui sont statistiquement les moins émettrices de CO2 ! Diminuer l'éclairage des stars médiatiques éclairées par des milliers de spots pour des émissions de TV débiles, et diffusées à longueur de journée et d'année ... Ce satisfaire d'un steak à la semaine, au lieu de goinfrer les cotes de b?uf matin midi et soir ... ! On comprend mieux pourquoi, ces grandes messes ont si peu de portée, avec ces priorités de riches imposées aux plus démunis...
[6]
Commentaire par Mathilde L.
lundi 20 août 2012 18:29
SI je peux me permettre, il ne s?agit pas de résoudre le problème des émissions de gaz à effet de serre en un coup de baguette magique avec les quelques actions énumérées ici. Il s?agit bien de trouver des solutions pour que chacun - particuliers, entreprises privées, secteur public, associations? - puisse agir à son échelle. Ne pouvant malheureusement pas compter uniquement sur le vouloir de chacun pour devenir végétarien, regarder moins la télévision ou consommer moins de papier, il est essentiel de réfléchir à un ensemble de solutions afin d?avoir un impact significatif. Par ailleurs, il ne s?agit en aucun cas de mettre en cause les populations les plus démunies et les moins émettrices de CO2. Il est indéniable que les pays industrialisés ont une responsabilité historique en matière d'effet de serre et émettent encore une large partie des émissions. Pour autant, on ne peut éliminer de la problématique du changement climatique les pays en développement, dont les besoins énergétiques augmentent fortement, en lien avec leur développement économique et leur dynamisme démographique. La réalisation de projets de compensation carbone dans ces pays permet d?une part de réduire les émissions de GES à un niveau mondial et d?autre part d?améliorer certains aspects de la vie des populations locales : les foyers améliorés, cités précédemment, permettent aux ménages de diminuer leurs dépenses en bois et/ou le temps dédié à la collecte mais aussi d?améliorer la santé des femmes et des
[7]
Commentaire par Mathilde L.
lundi 20 août 2012 18:29
SI je peux me permettre, il ne s?agit pas de résoudre le problème des émissions de gaz à effet de serre en un coup de baguette magique avec les quelques actions énumérées ici. Il s?agit bien de trouver des solutions pour que chacun - particuliers, entreprises privées, secteur public, associations? - puisse agir à son échelle. Ne pouvant malheureusement pas compter uniquement sur le vouloir de chacun pour devenir végétarien, regarder moins la télévision ou consommer moins de papier, il est essentiel de réfléchir à un ensemble de solutions afin d?avoir un impact significatif. Par ailleurs, il ne s?agit en aucun cas de mettre en cause les populations les plus démunies et les moins émettrices de CO2. Il est indéniable que les pays industrialisés ont une responsabilité historique en matière d'effet de serre et émettent encore une large partie des émissions. Pour autant, on ne peut éliminer de la problématique du changement climatique les pays en développement, dont les besoins énergétiques augmentent fortement, en lien avec leur développement économique et leur dynamisme démographique. La réalisation de projets de compensation carbone dans ces pays permet d?une part de réduire les émissions de GES à un niveau mondial et d?autre part d?améliorer certains aspects de la vie des populations locales : les foyers améliorés, cités précédemment, permettent aux ménages de diminuer leurs dépenses en bois et/ou le temps dédié à la collecte mais aussi d?améliorer la santé des femmes et des
[8]
Commentaire par Nedjoua Boudemagh
lundi 25 février 2013 13:55
Thank you The vessels management is a little different from asset managment So the asset management is dealing with pricing policy so it is a financial issue. But dealing with logistics means that the risk is higher even facing a failure control in manufacturing industry such onshore or offhsore networks The nobels and patents in economics previously dealt with network asset policy within electricity and petrochemical processing to protect environment and the net present value for industrial relations and projects. The upstream fact to national oil companies is to maintain the level of standing and higher standing such United Kingdom and nederlands as other scandinavians Drilling operations are becoming hard to engineers and enterprising Strategy to create a competitive advantage is becoming a social issue And has its impact on economics launching. To avoid narrative solutions plagiarism of governance solutions because of the expertise is costly as the research and development can help Though; the modelling through computer science and mathematics by employing Clinical engineers safety plants engineers to add value to offhsore oil and gas profit and to maintain health and safety on petroleum platforms. For instance the case of British petroleum Capital investments to apply bio informatics to protect the health issue of naval engineers and the delivery of economics models to managers can be an exceptional governance solution with better economics indicators for
[9]
Commentaire par Mmmmm
vendredi 31 janvier 2014 20:22
très bonne article !
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...