Participez aux débats sur l'énergie de demain
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Climat
Mots clefs :   

co2

copenhague

énergie

anthropique

climat


"C'est surtout le soleil qui est responsable du réchauffement climatique"


vendredi 11 décembre 2009

Pour Vincent Courtillot, géophysicien et directeur de l'Institut de physique du globe de Paris, les activités de l'homme ne sont pas responsables du changement climatique. Et la conférence de Copenhague ne sera qu'un moyen de mettre à terre l'économie occidentale.


Selon les travaux du Giec, les émissions de CO2, liées à l'activité humaine, expliquent largement le réchauffement climatique. Pourquoi réfutez-vous ce constat?


 La climatologie est une belle science, mais elle est encore jeune et très compliquée. Lorsque les experts du Giec disent qu'ils sont sûrs "à 90%" que le CO2 est le principal responsable du réchauffement climatique, ils vont au-delà de ce qu'ils peuvent affirmer. Car cette hypothèse n'est pas démontrée. Dans notre groupe scientifique, nous pensons que c'est surtout le soleil qui est responsable de ce réchauffement. La température moyenne du globe descend depuis dix ans, ce qui est également le cas de la température du soleil. Selon nous, le gaz carbonique n'est pas responsable des observations climatiques du 20ème siècle.

Vos travaux bousculent un très large consensus scientifique.

Contrairement à Claude Allègre, nous nous sommes d'abord tus, car nous voulions publier nos travaux dans des revues scientifiques. C'est fait. On m'a d'abord traité de négationniste ! Mais laissez-moi revenir sur ce fameux consensus. Au début, je croyais qu'il était le fruit d'un travail scientifique. En réalité, c'est le résultat d'un vote. C'est très différent ! Rappelez-vous l'accueil qu'a reçu le physicien Wegener lorsqu'en 1915, il a établi sa théorie sur la dérive des continents. En 1960, les 2000 meilleurs géologues disaient que les continents ne dérivaient pas. Dix ans plus tard, le "consensus" s'était inversé. Il aura fallu 53 ans...

Pour vous, le débat est donc loin d'être clos...

Quand on dit qu'il n'y a plus de débat, dans un domaine aussi compliqué que le climat, on n'est plus dans le domaine de la science, mais de la religion. Il y a 200 ans, on m'aurait déjà brûlé...

Qu'attendez-vous de Copenhague ?

Il est fort probable que la Chine, et donc les Etats-Unis, ne fassent rien. Il restera le bon soldat Europe, qui va se retrouver au premier plan, alors qu'il ne dégage que 1% des émissions de gaz à effet de serre. Mais attention : je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas économiser le pétrole et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce que je dis, c'est que le faire en mettant à terre l'économie du monde occidental, ce n'est pas raisonnable.

Par
Mots clefs :  

co2

copenhague

énergie

anthropique

climat

12 commentaire(s)
[1]
Commentaire par KuriKoer
vendredi 11 décembre 2009 11:01
http://www.wmo.int/pages/mediacentre/press_releases/pr_869_en.html

Aller dire que les températures baissent depuis 10 ans au moment où l'organisation météorologique internationale annonce que la décennie 2000-2009 est la plus décennie la plus chaude depuis 1850, c'est quand même gonflé...

Vous vérifiez jamais vos sources à l'Expansion ?
[2]
Commentaire par cap
vendredi 11 décembre 2009 13:54
Et la Soufrière est sur le point d'exploser, nous annonce le même institut ! (les moins jeunes s'en souviennent sans doute:)
[3]
Commentaire par PapyJako
vendredi 11 décembre 2009 14:30
Bravo Monsieur le Professeur. C'est grâce à des gens comme vous que la Science, qui a beaucoup perdu dans cette affaire, va avoir une chance d'être réhabilitée.

Merci !
Continuez.
[4]
Commentaire par Alexandre
vendredi 11 décembre 2009 15:02
Un article tres revelateur, il est dommage que les communeautee scientifique soient peu/non publiees.
Des qu'un reel professionel du climat parle du rechauffement climatique, c'est en refutant la culpabilitee que nous imposent nos medias, donc nos politiques, donc nos croyances par matratage (non)informatif.

Il est temps de cesser de se prendre pour les maître du monde
On est si peu.
On est "que dalle", une part infime de la biosphere notre influence a son egard est preuve d'un orgeuil infini.
[5]
Commentaire par Mat68klam
vendredi 11 décembre 2009 15:08
@KuriKoer
ne pas confondre température moyenne et amplitude maximale svp
@Alexandre
sommes-nous "si peu" de choses vraiment..
[6]
Commentaire par Pierre Mulin
vendredi 11 décembre 2009 15:44
Toujours délicat de se faire une idée précise de ce que pense quelqu'un dans un article de ce type. Il est donc impératif de prendre la peine 'a minima' de visualiser une de ses interview récentes (parlons.net par exemple).

Le principal reproche qu'il fait au GIEC (à savoir la communication du niveau d'incertitude aux politiques) est compréhensible.

Pour l'hypothétique cycle solaire de 1 000 ans qui pourrait contribuer au réchauffement actuel, c'est à analyser plus en détail dans les publications récentes ou à venir. C'est cependant un phénomène complémentaire et non de substitution.

A suivre ...
[7]
Commentaire par Jan
vendredi 11 décembre 2009 16:17
Et ce fameux "scientifique", prend-t-il en compte que depuis des millénaires la température de la terre n'a jamais été aussi élevée que depuis 100 ans ?
[8]
Commentaire par laurent2pessac
vendredi 11 décembre 2009 22:20
@KuriKoer :
Meme si c'est la décennie la plus chaude depuis 150 ans (et meme depuis 800 ans et l'optimal médiéval) , la temperature peut baisser sur 10 ans !! cela signifie simplement que 1999 etait plus chaude que 2009 mais la moyenne sur 10 ans est plus chaude que les autres décennies !! Tu es vraiment un blaireau de critiquer sans réfléchir
@Toptop
tres constructive comme remarque et je peux dire "toi meme ?"
@cap
justement le GIEC se comporte comme Allègre à l'époque de la Soufriere : Allègre avait dit : il y a 90% de chance que ca se produise et les politiques avaient évacué . Le GIEC dit : nous sommes surs à 90% et les politiques mettent des taxes partout. La démarche que vous critiquiez à l'époque, vous ne le faites pas maintenant. Et pourtant, vous auriez vécu au pied du volcan, vous auriez évacué comme un beau mouton que vous êtes !
@Jan
ce que vous dites est totu simplement FAUX: L'optimal médiéval du 13ieme siècle était plus chaud. Et meme en 1936 sur le continent américain, la température a été plus chaude qu'en 1998 (année la plus chaude des 20 dernières années à cause d'El Nino uniquement)
[9]
Commentaire par laurent2pessac
vendredi 11 décembre 2009 22:22
(suite de mon commentaire précédent)

Pour conclure, je suis OK avec les autres commentaires.V.Courtillot exprime un point de vue que bcp de gens partagent mais qui n'est pas médiatisé . Allez tous voir sur http://www.pensee-unique.fr pour enfin ouvrir les yeux !!
Réflechissez 1 mn : comment se fait il que les 10 années que nous venons de vivre , la température n'a pas augmenté alors que le CO2 a augmenté de 40% ??? parce que le CO2 n'a que très peu à voir avec le RC que nous vivons depuis 150 ans et le petit age glacière. Toutes les courbes montrent que la température augmente depuis cette époque et donc bien avant la montée du CO2 !!
RDV dans 10 ans , vous vous sentirez rassurés mais ridicules et le marché du CO2 aura fait de beaux milliardaires du climat !!
[10]
Commentaire par MOMPER
samedi 12 décembre 2009 09:06
Bonjour,

je pense qu'il est normal de publier les points de vues de chacun. On peut être d'accord ou non avec l'article en question. Mais au moins cela prouve qu'il y a des gens qui font des recherches et qui arrivent à d'autres conclusions.

Pour ma part, je ne partage pas l'avis de cet article, mais au moins cela me donne l'occasion de faire mes propres recherches à ce sujet pour voir de quelle façon M. Hacquet est arrivé à ce résultat.

Bonne journée
[11]
Commentaire par Jean-Marc Hauth
samedi 12 décembre 2009 19:36
Le soleil envoit ses rayons sur terre . Si les humains n'assèchaient pas les sols en les imperméabilisant , en canalisant les rivières dans leur lits mineurs, en drainant les terres , et en surexploitant les eaux souterraines par pompages de plus en plus profonds , les niveaux d'eau dans les sols seraient plus près de la surface et le soleil ferait croître plus de végétation pour recycler le co2 et garder la température plus agréable pour faire la sieste sous les feuillages.

Touche pas à mon pote le soleil !!!! et assose la terre

http://www.dailymotion.com/video/xabta8_copenhague-biefs-du-pilat-sept-2009_tech
[12]
Commentaire par VertPeace
samedi 12 décembre 2009 23:14
Les sceptiques du réchauffement climatique anthropomorphique ont de nombreuse caractéristiques qu'il convient d'énumérer :
* aller à contre courant pour se faire remarquer comme les journaux qui leurs font écho d'ailleurs.
* nier l'effet exponentiel des activités humaines (à noter qu'il est impossible d'augmenter exponentiellement une population sans des effets catastrophiques quand l'espace est limité, comme cette petite boule qui s'appelle Terre).
* une hypocrisie suicidaire pour l'humanité ou une naïveté déconcertante probablement propulsée par une dépendance personnelle à la voiture et/ou aux avions! Dans l'incapacité d'envisager un changement de style de vie (1*) ils déforment la réalité!
* un intérêt commun avec d'éventuels sponsor du côté des grands pollueurs afin de gagner du temps ou de la respectabilité! A noter que les réalistes par opposition aux clim-sceptiques n'ont du tout les même possibilités d'appuis financier de la part de grandes industries et pourtant leurs résultats vont être ratifiés!

Il s'ensuit que pour des raisons de survie une nouvelle économie plus respectueuse de l'environnement et certainement de l'être humain lui même va effacer l'ancienne l'ancienne économie, il faudra l'accepter, l'autre choix s'appelant guerres et chaos faute de ressources suffisantes ... et ça on ne peut pas se le permettre, même les super riches n'échapperaient pas aux conséquences.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...