Participez aux débats sur l'énergie de demain
Contribution sous : L'EXPANSION - LA CHAINE ENERGIE >> Prospective

Pourquoi les prix de l'électricité vont augmenter


mardi 18 septembre 2012

La nécessité d'investir dans les moyens de production et les réseaux, les subventions aux énergies renouvelables vont pousser les prix de l'électricité à la hausse. Qui va payer, du consommateur ou du contribuable ?


Dans une tribune à « Connaissance des énergies " (Voir le  texte complet), Jacques Percebois revient sur les raisons qui font que les prix de l'électricité vont augmenter dans les années à venir et il estime que cette « vérité des prix » est saine à condition de tenir compte de la situation des ménages en précarité énergétique.

 Le prix de l'électricité, rappelle Jacques Percebois, est composé de plusieurs éléments :

- Le coût du kWh « sortie centrale » représente environ 40% du prix TTC payé par un consommateur domestique (dans le cas du tarif réglementé de vente)

- Le coût du transport et de la distribution représente environ 35%

- Le solde, 25% du prix, correspond aux taxes et à la CSPE, contribution au service public de l'électricité (péréquation entre régions et surtout subventions en faveur des énergies renouvelables).

Première cause d'augmentation des prix, la nécessité d' »investir, soit dans la jouvence des réacteurs nucléaires actuels, soit dans de nouveaux équipements (nucléaires ou non) », ainsi que dans les réseaux de transport et de distribution, note Jacques Percebois.

D'autre part, « les prix de rachat garantis très rémunérateurs mis en place pour promouvoir le développement des énergies éoliennes et solaires donnent lieu à un surcoût, par rapport au prix du marché, qui est mutualisé sur l'ensemble des consommateurs d'électricité ». Notant que la Commission de régulation (CRE) s'inquiète de l'augmentation continue de cette CSPE qui approchera bientôt à elle seule des 10% de la facture d'électricité d'un ménage, Jacques Percebois estime qu'il faut donc s'attendre là encore à une hausse du prix de l'électricité. 

Après avoir noté que « si on supprimait tous les tarifs réglementés, les prix français rejoindraient les prix européens plus élevés », Jacques Percebois souligne qu' »en économie de marché, il est normal que les prix reflètent les coûts et historiquement les prix augmentent quand il faut investir. Sinon c'est le contribuable qui devra payer le déficit de l'opérateur ».

Pour lui, « cette politique de + vérité des prix+» est saine et elle oblige le consommateur à adopter des comportements vertueux pour économiser l'énergie ». Il faudra cependant tenir compte des situations de précarité énergétique et mettre en place des systèmes divers comme les TPN (tarifs dits de première nécessité), les « chèques énergie » ou des abattements sur les taxes ou sur la CSPE.

«  Mieux vaut aider directement ceux qui en ont besoin via des mesures sélectives que d'aider tout le monde par des tarifs subventionnés qui n'envoient pas les bons signaux au marché et conduisent à des comportements pervers », conclut-il.
 

Par
Réagissez à cet article
 (10) 
Nom *
Email *
Votre commentaire * (limités à 1500 caractères)
10 commentaire(s)
[1]
Commentaire par Gépé001
mardi 18 septembre 2012 12:38
Et il faudra même donner à l'énergie le "juste prix" qui tienne compte du bien-être proccuré par son usage.
[2]
Commentaire par Hervé
mardi 18 septembre 2012 13:17
L'électricité n'a pas beaucoup augmenté depuis 10 ans, un petit rattrapage sera de toute façon nécessaire. A ma connaissance, les comptes d'EDF ERDF RTE ne sont pas dans le rouge. Une hausse de 0.02? du Kwh rappoerterait 10G? par an, ce qui serait suffisant pour la mise en chantier d'un EPR par an et la modernisation des lignes.Je pense que la suppression des tarifs réglementés a un autre objectif: celui de passer du "service public" de la défunte EDF qui est encore en application aux lois du marché et ainsi de remplir les poches des actionnaires (donc l'état) au détriment du consommateur... C'est ça la vraie raison.
[3]
Commentaire par un physicien
mardi 18 septembre 2012 14:44
...les prix de rachat garantis très rémunérateurs mis en place pour promouvoir le développement des énergies éoliennes et solaires donnent lieu à un surcoût ... CQFD à propos de « vérité des prix », combien sera payé l'éolien offshore ?
[4]
Commentaire par Colombani
mardi 18 septembre 2012 17:52
La construction de nombreuses éoliennes et de centrales photovoltaïques constitue jusqu'à présent le facteur principal d'augmentation des tarifs (prix de rachat excessif de l'éolien et du photovoltaïque et construction de lignes pour récupérer une énergie éparse, construction de nouvelles usines à gaz pour suppléer le vent ou le soleil absent). Si en plus on ferme les usines nucléaires en parfait état de marche, c'est catastrophique pour le niveau de vie et pour les emplois.
[5]
Commentaire par piplio
mardi 18 septembre 2012 21:34
On peut comprendre certains coûts ...mais payer plus pour voir son environnement dénaturé et dévalorisé sur un rayon de plusieurs km autour des éoliennes industrielles ....c'est pour le moins de la bêtise et un immense gaspillage stupide ...au profit de qui ? pour quel résultat !!!? c'est comme les impôts...ok mais a condition qu'on fasse la chasse au gaspillage , qu'on utilise intelligemment notre argent q'on réduise véritablement la dette !!!
[6]
Commentaire par Gépé001
mercredi 19 septembre 2012 07:38
Attention,un raisonnement macroéconomique nous montre qu'il existe une relation entre cout du travail et prix de l'énergie;il faut taxer moins le travail et plus l'énergie;il y a un compromis entre le chomage(travail cher)et la croissance(énergie bon marché).Il faudrait répartir les taxes sur le travail et sur l'énergie.Cela mérite plus de réflexion!
[7]
Commentaire par alex
mercredi 19 septembre 2012 12:58
@colombani : vous avez un porte monnaie à la place du cerveau pour raisonner comme ça?
[8]
Commentaire par Gramuchon
dimanche 30 septembre 2012 06:02
On va augmenter massivement le prix de l'électricité, sans doute pour favoriser la voiture électrique ? Je croyais que le nucléaire n'était pas cher !
[9]
Commentaire par jmdesp
mardi 02 octobre 2012 00:34
@physicien: Consultez l'avis de la CRE, elle indique qu'elle va compenser à EDF 1,1 milliard d'euro par an de bonus sur la valeur réelle de cette électricité. Vu le volume d'électricité produit indiqué, vu que les 1,1 Md? c'est en supposant le prix de marché à 66 ?, cela fait du 228?/MWh garanti aux producteurs d'éolien, contre 42?/MWh de tarif de l'électricité nucléaire ARENH garanti à EDF aujourd'hui. @gramuchon : regardez les chiffres que j'indique, et voyez la conclusion. Et encore le patron de GDF a estimé, comparaissant devant la commission du sénat sur les coûts de l'électricité, que EDF, recyclage et démantèlement compris, rentrait dans ses frais à 33?/MWh.
[10]
Commentaire par Victor
mardi 16 octobre 2012 12:16
Assis sur la facture de janvier 2012 et aout 2012 l?augmentation est de 30%. Le calcul est simple : je divise le montant du net à payer par la quantité de kw consommé. Janvier 2012 facture de 300.05 euros, prix du kw 0, 12378 euros Août 2012 facture de 110.98 euros, prix du kw 0.160375 euros Facile de constater une augmentation de 30%.
PARTICIPEZ !
Cet espace est le vôtre !
La chaîne Energie de LExpansion.com
vous ouvre ses colonnes. Partagez vos analyses !
Auteur
Le site Connaissance des Energies est dédié au décryptage de toutes les énergies et donne accès à des informations neutres et claires.Il a été lancé à l'initiative de la Fondation d'entreprise du Groupe...

Lire la suite

Du même auteur

Pourquoi votre facture de gaz augmente alors que les cours chutent
Les tarifs de GDF Suez pourrait augmenter de 4% au 1er juillet après avoir grimpé de près de 10 ...